envers-du-decor

Et voilà. Une année de plus. Une année de plus à écrire des billets sur un peu tout et n’importe quoi, à tester à la pelle bars, restaus et adresses en tous genres, à se goinfrer de burgers, de tapas et de mojitos, à interviewer des personnalités sympathiques et atypiques, à chroniquer chaque semaine les sorties du week-end, à courir après les activités cools et insolites de la ville … et surtout, une année de plus en votre compagnie chères petites mouettes.

Après cette saison 2015-2016 mouvementée on a bien besoin d’un peu de repos … mais avant qu’on mette les voiles pour les vacances d’été, on tenait à vous dire quelques mots.

Merciiiiiii :’)

Avant toute chose, on aimerait vous dire merci.

Merci d’être chaque année plus nombreux à lire nos articles et à nous suivre sur les réseaux sociaux, merci pour vos retours positifs comme pour vos critiques constructives qui nous permettent d’améliorer en permanence les contenus du site et de vous proposer des trucs toujours plus cools.  Sans vous Montpellier CityCrunch 1) n’existerait pas 2) aurait autant d’intérêt qu’un cheeseburger sans cornichon, alors merci, merci et encore merciiii ! On vous aime ♥️  De ouf. *Snirfle* (bruit de nez humide)

Quelques mots sur l’équipe

Maintenant qu’on a passé le quart d’heure émotion *re-snirfle* parlons un peu de nous.

Oui parce qu’en fait vous ne savez pas grand chose sur nous, hein les petites mouettes ? Et d’après ce qu’on a vu certains s’imaginent même des trucs dingues à notre sujet …  allez hop on remet un peu les pendules à l’heure 🙂

Qui se cache derrière Montpellier CityCrunch ?

Chez Montpellier CityCrunch il y a six rédacteurs. Par ordre d’apparition : Qyrool, LeSud (qui nous viennent tous deux de Lyon) puis Zigoute, Mademoiselle T, Blue et enfin Crystal, toutes établies sur Montpellier. Oui toutes : cinq membres de l’équipe sont des filles (seul Qyrool est un garçon) ! ‘Manque de testostérone tout ça n’est ce pas ? En même temps le milieu du blogging semble très féminin.

fullteam

Une équipe majoritairement féminine donc et plutôt très hétéroclite : il y a par exemple deux mamans dans l’équipe et une jeune diplômée aussi. Côté âge ?  Il y a de tout : vingtenaire (ça se dit ça ?!), trentenaire, quarantenaire … et pour ce qui est des goûts et centre d’intérêts c’est tout pareil. C’est grâce à cette diversité de profils qu’on est à même de vous proposer des billets variés alors on en est plutôt fiers ! En plus l’équipe est majoritairement constituée de bénévoles passionnés qui écrivent sur leur temps libre, sans aucune rémunération financière en retour.

Le big boss de CityCrunch ? C’est Qyrool (même si il aime pas qu’on l’appelle comme ça) et on serait bien embêtées et bien limitées sans lui !

Comment ça fonctionne en fait ?

Vous voyez les articles s’afficher sur le site et les réseaux sociaux au fil des jours mais quelles sont nos méthodes quand il s’agit de tester une adresse ou une activité ?

La règle de l’incognito pour les adresses

Contrairement aux idées reçues, sachez que quand on teste une adresse  – bar, restau, etc – on paye de notre poche. On débarque pas en mode « Ouais chui de citycrunch, aboule la bouffe gratos gars » non non non. On est des clients lambdas, comme vous. Et on paye l’addition, comme vous.

Certains se diront « Mais pourquoi ? Avec votre notoriété vous pourriez avoir tout gratos non ? » Oui c’est vrai qu’on pourrait … mais on veut pas. On veut pas parce si on décline notre identité de blogueur, on risque d’être traités différemment qu’un client lambda (mieux à priori) et si on écrit un avis par la suite, ben il ne serait pas vraiment authentique. Et si vous vous rendez à l’adresse testée de cette façon, vous risqueriez d’être déçus. Et là c’est un non catégorique.

Bref, des fois on pleure tellement l’addition est salée mais au moins on reste dignes de votre confiance.

Des accréditations de presse pour les gros événements et certaines activités 

Là où on utilise notre notoriété, c’est pour ce qu’on appelle les accréditations de presse. En fait on demande à participer à un gros événement ou bien à une activité sportive / culturelle en tant que rédacteur de Montpellier CityCrunch et en précisant que si ça nous plaît on écrira un article sur le site – comme on commence à avoir pas mal de notoriété on nous ouvre généralement les portes. C’est comme ça qu’on a pu se rendre par exemple au salon du tatouage ou à la compétition internationale de breakdance (et à d’autres événements sympas susceptibles de vous plaire) sans s’acquitter du droit d’entrée.

Je précise dans ce genre de cas, on écrit si ça nous chante et comme ça nous chante.

  Des invitations triées sur le volet

Des fois ce sont les marques qui viennent nous chercher d’elles-mêmes. On reçoit de plus en plus d’invitations ; des invitations à des événements, à des conférences de presse, à des inaugurations, des invitations à tester telle nouvelle adresse ou telle nouvelle activité, etc. C’est plutôt cool !

Bien sûr on dit pas « oui » à tout … On dit oui quand ça colle plutôt bien à notre ligne éditoriale et qu’on estime que ça peut vous intéresser. On dit oui surtout quand il s’agit d’activités (c’est comme ça qu’on a testé la randonnée en VTT éléctrique et la plongée sous-marine par exemple) mais on évite de se pointer aux inaugurations de bars ou des restaus et aux conférences de presse de peur d’avoir un traitement de faveur et donc d’écrire un avis qui ne sera pas ou peu fiable.

Une rubrique spéciale pour les articles sponsorisés

Il nous arrive d’écrire des articles pour des annonceurs car ça nous permet de gagner un peu d’argent. « Ouuuh les venduuuus ! » Du calme. Comme tout média on a besoin d’argent pour fonctionner mais c’est pas pour autant qu’on est malhonnêtes : on a fait en sorte de séparer articles sponsorisés des autres pour être le plus transparents possible.

Tous nos articles sponsorisés atterrissent dans la rubrique « Bons Plans » : s’il s’agit d’un jeu concours ce sera la sous rubrique « mardi de la win »  et pour le reste c’est « pandi les bons tuyaux« . De plus, aucun d’entre eux ne remonte dans le fil d’actualité.

Et vous alors ? Vous en pensez quoi ?

Maintenant qu’on a looooonguement parlé de nous c’est à vous de prendre la parole. Bah oui pour continuer à améliorer le site, on a besoin de savoir ce que VOUS vous pensez de CityCrunch :

  Quels sont les articles / les thèmes / les rubriques que vous aimez ? Vos préférés ?

  Qu’est ce que vous aimeriez voir davantage sur CityCrunch ?

  Est ce qu’il y a des choses que vous voudriez voir un peu moins, des choses qui vous agacent ou vous indiffèrent ?

  Bref, quel est votre avis en général sur le site ?

 

Merci à tous ceux qui voudront bien donner leur avis et rendez vous le >> 05 septembre << pour la rentrée CityCrunch !

Bonnes vacances à tous et à bientôt pour de nouvelles aventures.