Si on vous dit « Too Good To Go » ça vous parle ?

Quand on a eu vent de cette appli anti-gaspillage alimentaire (qu’on pourrait traduire en français par « trop bon pour partir« ) ça a suscité l’enthousiasme général parmi les rédacteurs. Alors forcément, fallait qu’on teste ! Nos chroniqueuses Luciole et Zigoute s’y sont collées.

D’où elle sort, cette appli ?

De la tête de Lucie Basch. Écoeurée par le gaspillage alimentaire que représentent les invendus (10 millions de tonnes de nourriture jetée chaque année en France – ça fait peur !), cette jeune femme eu l’ingénieuse idée de les proposer à la vente à prix (très) réduit en toute fin de journée.

D’abord elle crée le concept en Scandinavie où il rencontre un franc succès. Et de retour en France, elle lance une campagne de crowdfunding pour financer la création et le démarrage de son app’ en avril 2016. Déjà dispo à Paris, Lille, Strasbourg, Lyon, Nantes et Toulouse, Too Good To Go est arrivée à Montpellier en janvier dernier avec directement une quinzaine de commerçants participants.

Comment qu’ça marche ?

1) On télécharge l’appli gratis qui te demande l’accès à ça, ça ça et ça, bon.
2) Ensuite on créé un compte perso.
3) Après on va sur l’appli et on zieute ce qu’il y a de bon.

Ceci est une capture d’écran du téléphone de Zigoute               

En gros il y a une liste de tous les commerces qui te proposent les invendus de la journée à p’ti prix et les détails qui vont avec (où ça se trouve, combien ça coûte, à quelle heure est la collecte – oui parce tu dois aller récupérer ton paquet entre telle et telle heure). Bonus : il y a un plan si tu vois pas où se trouve la rue bidule chouette.

Tu fais ta p’tite commande, zoup ils te débitent le montant sur ta carte bleue (ou via paypal) et t’as plus qu’à aller récupérer ton paquet à l’adresse indiquée pendant l’heure de collecte. Par contre souvent tu ne sais pas ce qu’il y a dans le paquet. *Surpriiiiise*

Quels établissements ?

Des snacks, des boulangeries, des cafés, des salons de thé, des cantines, des épiceries quelques restos, qui sont situés dans différents quartiers in da city … il n’y en pas tant que ça (parce que c’est le début peut-être ?) mais en tous cas ce sont des établissement de qualité.

Il y a en d’ailleurs pas mal déjà testés et approuvés par l’équipe CityCrunch comme La Maison d’Anna, Street Croque, Chic & Bohème, Fairview Coffee, Mazette

L’avis de Luciole

Les points positifs  : Mon côté « green » a tout de suite bien accroché avec le concept de cette app qui fait qu »on gaspille pas la nourriture ! (toi aussi tu entends la voix de ta mère sur cette phrase ?)

Je trouve que c’est du gagnant-gagnant vu que l’entreprise peut vendre ce qu’elle aurait jeté et que le client peut s’offrir un bon repas pour un budget dérisoire. Les étudiants et autres petits budgets y trouveront leur compte sans aucun doute.

Pour ma part, j’ai testé la boulangerie La Suite aux Arceaux où j’ai été super gâtée par la vendeuse car ils avaient plus d’invendus que d’habitude. Un gros pain, un sandwich, des fougasses, des croissants et un mille-feuille pour 4 € (on aurait pu manger à deux dessus sans problème !)

lutter contre le gaspillage alimentaire montpellier

Voilà ce que Luciole a eu pour 4€ via To Good To Go à la boulangerie Les Suites (Arceaux)

Les points négatifs : En ce qui me concerne je mange de tout donc ce n’est pas un point négatif pour moi mais peut-être que certains apprécieront moyen de ne pas choisir ce qu’ils vont manger… Quoi que vous pouvez toujours choisir dans quel établissement vous allez (quelqu’un qui peut me trouver un seul truc pas bon dans une boulangerie ??).

Petit bémol lié au lancement : il n’y a pour le moment pas des masses de choix dans les entreprises participantes mais mon côté bisounours espère sincèrement qu’elles seront nombreuses à adhérer au concept et limiter le gâchis en fin de journée.

L’inconvénient qui m’a le plus embêtée c’est de ne pas pouvoir manger tout ce que j’ai reçu du coup j’ai eu peur de devoir jeter (on ne gaspille pas la nourriture on t’a dit ! – *gros yeux*) mais chéri-d’amour m’a sauvé la vie en engouffrant fougasse et croissants – ouf ! Au pire, sonnez chez le voisin ou descendez le donner à quelqu’un dans la rue, vous aurez l’air bizzarre mais la bouffe gratos ça fait toujours plaisir à quelqu’un.

L’avis de Zigoute

De mon côté j’ai opté pour La Maison d’Anna, une épicerie fine italienne où je suis allée récupérer mon paquet surprise préalablement payé vers 18h. Pour six euros j’ai eu : une focaccia au chorizo et une salade italienne (composée de salade verte, aubergines et tomates marinées + jambon blanc).

C’était franchement bon (et plus copieux qu’il n’y paraissait).

too good to go montpellier faire des économies bien manger

Voilà ce que Zigoute a eu pour 6€ à la Maison d’Anna via Too Good To Go

Les points positifs : J’ai horreur du gaspillage (vous voyez la meuf qui préfère avaler un plat douteux qui traîne depuis une semaine dans un coin du frigo plutôt que de le bazarder à la poubelle ? ben ça c’est moi) et accroche donc complètement avec le concept de l’appli. Ajoutons à ça que les commerces partenaires sont de qualité et les prix pratiqués dérisoires. Tout l’monde y gagne : consommateurs, commerçants et pacha mama !

Les points négatifs : On est limités dans le choix des établissements et quand on se connecte, on a aucune idée de ce qu’on va trouver aujourd’hui, ni où, ni quand. Bon, on ne sait pas non plus ce qu’il y a dans le paquet mais j’aime bien les surprises et je suis pas difficile alors ça m’dérange pas.

Verdict

On accroche à 100% au concept de cette appli anti gaspi qui permet aux consommateurs d’avoir de bons produits à pas cher et aux commerçants partenaires de ne pas jeter les invendus du jour à la poubelle (sans oublier la planète qui appréciera le geste).

Après on aimerait bien qu’il y ait davantage de partenaires car pour l’instant le choix est un peu limité et on est pas sûr que le côté « paquet surprise » plaise à tout l’monde. Quoiqu’il en soit, c’est vraiment une chouette idée.

 


Voir le site officiel de Too Good to Go