hotel de ville montepllier
Il y a quelques semaines nous publions un TOP 5 des trucs moches à Montpellier. L’Hôtel de Ville y figurait en bonne place. Mais au sein de la team de CityCrunch comme dans la communauté de nos lecteurs, l’esthétique du bâtiment était l’objet d’un vif débat. Il faut dire que la création de Jean Nouvel ne laisse pas indifférant. Nous avons donc décider de trancher la question une bonne fois pour toute. Voici les arguments de 2 membres de CityCrunch, Zigoute (qui est contre) et Qyrool (qui et pour). A vois de choisir votre camp !

CONTRE par Zigoute

suzieLa première fois que je suis tombée nez à nez avec l’hôtel de ville flambant neuf situé à deux pas de Port Marianne, je suis restée pantoise. Je me baladai pépère le long des Rives du Lez, cheveux au vent et clope au bec quand je vis au loin une sorte de gros machin noirâtre. Plus j’approchai plus et plus je me disais que ça ne pouvait être qu’une seule chose : le nouvel hôtel de ville dont on avait fait grand bruit. Non sérieux, c’est … ça ?!

Un énorme cube noir. Ce qu’on m’avait présenté comme un chef d’oeuvre architectural, un petit bijou d’innovation n’était rien d’autre qu’un énorme cube noir vitrifié planté au milieu de nulle part. Mon dieu que c’est moche. J’avais devant moi un O.T.N.I : un Objet Terrestre Non Identifié échappé d’une autre dimension. Habituée à m’extasier devant l’élégance des bâtisses d’antan, la grossiereté de celle ci me piquait les yeux.

Si seulement c’était juste moche ! C’est aussi vachement gros. Pourquoi diable faut il que ce soit si gros ? Je savais la municipalité frappée de la folie des grandeurs, mais à ce point là, j’aurai pas soupçonné. Quand je vois la simplicité de l’ancien hôtel de ville (autrefois placé à côté du Polygone), je me demande ce qu’ils ont mis là dedans qui prenne tant de place.

Vous l’aurez compris, je suis pas vraiment emballée par ce nouvel hôtel de ville.

Trois mots pour le résumer ; gros, moche, affreux.

POUR par Qyrool

qyroolC’est trop carré, c’est trop noir, c’est trop moche… voilà surement ce que vous pensez du nouvel Hôtel de Ville de Montpellier. Mais l’avez vous réellement bien regardé autrement qu’avec ce regard un peu écoeuré ?

Il n’est pas carré. Si la forme général du bâtiment est cubique, les cotés sud et ouest montrent une variété de surface impressionnante, ouverture, porte-à-faux, patio, dès qu’on s’approche le mur de l’Hôtel de Ville semble jouer à cache-cache avec le paysage aux alentours (« coucou tu me vois, coucou tu me vois plus »).

Il n’est pas noir. Alors là désolé, mais remettez vos lunettes ! L’Hôtel de Ville est sombre certes, mais il est loin d’être noir, la surface est d’un bleu marrine intense, qui s’éclaircie au fur et à mesure qu’on se rapproche du sol et du bassin. C’est cette fois la face Est du batiment qui offre le plus beau spectacle. Le revêtement étant légèrement réfléchissant, il donne certains jours l’impression de s’embrasser à sa base lors du lever du soleil.

Il n’est pas moche. C’est différent et ça n’a rien avoir avec les beaux immeubles haussmanniens de la rue Foch, mais est-ce pour autant vilain ? Rappelez-vous l’ancien Hôtel de Ville, place Francis Ponge… Ce nouveau bâtiment semble en être une version moderne, géante et complétement sublimée (en plus d’être super écologique ce qui ne gâche rien). C’est comme si les équipes de Jean Nouvel avaient pris ce batiment des années 70 en se disant : »Et àquoi il ressemblerait si nous le construisions à l’aube des année 2010″…

En résumé je dirais que le nouvel Hôtel de Ville est moche de loin mais est loin d’être moche, quand on prend le temps de regarder la multitude de détails qui le rendent unique, envoutant et intemporel. Approchez-vous, vous allez l’adorer !

+++++

Et vous ? Vous êtes POUR ou vous êtes CONTRE ? Prenez la parole, dans les commentaires. Nous comptabiliserons le nombre de POUR et le nombre de CONTRE d’ici quelques jours pour trancher définitivement la question.