Ce qui est vachement bien quand on est blogueur et qu’on a un peu de notoriété, c’est que de temps en temps on nous invite à des blog trip a.k.a des excursions (qui sont souvent super chouettes) entre gens du blogging . #commentonestropconnutavu #melon 

Cet été, Georgette des Envies de Georgette (pssst, en vrai son nom c’est Anne-Sophie) nous a lancé une perche qu’on pouvait pas refuser : « et si je vous faisais découvrir l’Ardèche via un blog trip entre filles d’un week-end ? » « Mais ouaaaaais ! » qu’on a beuglé en hésitant même pas un quart de millième de seconde.

Et hop nous v’la partis pour un périple de deux jours en terre ardéchoise. Zigoute raconte.

En route pour l’Ardèche

N’étant point véhiculée – la faute à ce putain de stress qui me fait foirer l’examen du permis à chaque fois que j’le tente (ooouh elle est vulgaire) – je me fais conduire par Maguelone, fondatrice des Chroniques de Myrtille et maman de deux pitchounes qui a elle aussi été conviée à ce blog trip estival. Ça tombe bien on se connaît pas tant que ça toutes les deux.

Le départ est fixé à 08h et des poussières un samedi matin vers Castlenau – ça pique. Et croyez le ou non, à bord de notre petite auto rouge, on a mis plus d’une heure pour rejoindre Nîmes depuis Montpellier (j’pensai même pas que c’était possible). Faut dire moi je suis de la vieille école : file moi une carte de 1997 je m’en sors, colle moi un GPS dans les mains et c’est la cata. C’est pas notre faute, cette appli est vicieuse.

Bref, on arrive une bonne heure après le reste du troupeau du coup on file direct au restaurant réservé pour le midi (au lieu de retrouver les autres au gîte où va toutes pieuter le soir comme c’était prévu).  #lartdesefaireremarquer

Samedi – 12h : Pause déjeuner chez Otentic Fresh Food

De l’extérieur, ça n’a l’air de rien mais dedans, c’est mimi tout plein ! Leur spécialité : les produits frais et produits du terroir local – je sens que ça va m’plaire (en plus, vu que chui debout depuis 07h et quelques j’ai GRAVE LA DALLE).

+1 pour le p’ti poème au mur

On salue les copines blogueuses (qui s’foutent un peu d’notre pomme au passage mais c’est de bonne guerre) et hop on s’installe en terrasse. On est une sacrée brochette de nanas mine de rien. À ce qu’il paraît on nous a concocté un menu rien que pour nous, pour qu’on puisse goûter un peu à tout. #wouhou 

Mimi la terrasse, nan ?

Et hop voilà les entrées qui arrivent.

restaurant ardeche

L’entrée : salade fraîche, poulet, sardines, et vinaigrette maison

Il y a un moment qui m’amuse particulièrement dans les blog-trips (ou tout autre événement qui réunit des blogueurs en fait) : le moment où on sort la bouffe. D’un coup, tu vois tout l’monde dégainer son appareil photo/son smartphone dernier cri et te mitrailler tout ça sous toutes les angles et les coûtures tel un professionnel chevronné. *FLASH ! FLASH ! FLASH !*

(Notez que j’échappe pas à la règle hein … à force de faire des articles sur CityCrunch, j’ai développé une nouvelle manie : tirer le portrait de toute chose que j’ingurgite ! Bref.)

Le plat principal : duo de poisson et ses petits légumes

Au poil cette petite entrée, ça m’a mis en appétit. Parfait voilà la suite qui arrive. Visuellement, ça pète. Olfactivement *nif nif* c’est une tuerie. Gustativement, c’est top ! Simple mais hyper frais, avec des textures de folie. 

Et on termine sur une touche de douceur avec cette mousse de passion légère et pas acide pour un sou. Aaaah bé ça va mieux *burp* Pour info ce repas nous aurait coûté une quinzaine d’euros (c’est le prix de la formule entrée+plat+dessert, qui me semble très raisonnable). Bon, c’est par où la sieste ?!


Otentic Fresh Food

🏠 17 avenue de la gare, 07 120 Ruoms, Ardèche
🌐  Suivre sur Facebook

 

Samedi – 13h : découverte du village Rev’ô Thijol

On file vers le gîte où les autres filles se sont déjà installées ce matin (vu qu’elles étaint à l’heure, elles *ahem*). Woouh, hé bé je m’attendais pas à ça.

Fais un peu froid pour faire trempette quand même

En fait ce n’est pas un gîte mais un village de gîtes situé dans un coin très calme. À flanc de colline s’enracinent plusieurs chalets en bois clair (20 en tout), tous entièrement équipés, et qu’on peut louer. Les plus petits peuvent accueillir 5 personnes et les plus grand jusqu’à 18 personnes.

Bon j’ai pas pris de photo des chambres (grrmbl de GPS à la con qui a pompé toute ma batterie) mais c’était très propre, morderne et bien équipé. La gérante, Rachel, est sympa comme tout et très disponible. Après je trouve que l’endroit manque un peu d’âme.

Nota Bene : ici on loue les murs. Faut ramener son linge y tou ! (sauf si vous prenez une option spéciale).


Rev’ô Thijol

🏠 375 route de Ruoms, 07120 St Alban Auriolles, Ardèche
🌐  Découvrir le site officiel

 

Samedi – 13h30 : oh un petit coffret – cadeau !

En m’installant dans une des chambres laissées à dispo (celle que j’ai choisie comporte deux lits superposés – paye ton retour en enfance), je découvre un joli petit paquet sur le lit. Oh chouette un cadeau ! J’adore les cadeaux.

 

Chaque blogueuse a eu le droit à sa petite boîte Belesa

Belesa (que je ne connaissais pas) est une marque de cosmétiques implantée dans les Cévénnes qui prône le Made In France et le savoir-faire cévenol. Sans oublier les produits naturels. Et à en croire leur page Facebook, ils se fournissent autant que possible (matière première, packaging, fabriquant, …) dans les Cévennes. Original ma foi.

Roooh dis donc ça sent bon. 


Belesa

🏠 15 place Belle Croix, Saint-Quentin-la-Poterie, Gard
🌐  Suivre sur Facebook

 

Samedi – 14h : Composition florale avec l’Échoppe Naturelle

Mince on a pas vu le temps passer ! Avec Jenny (ex-stagiaire du village fort sympathique qui participe elle aussi à l’expédition) et Maguelone, on file dans le chalet où nous attend la fleuriste d’Échoppe Naturelle qui va nous initier à l’art de la composition florale (adieu ma petite sieste *snif*).

On prend sa petite éponge verte (j’appelle ça comme ça mais ça se trouve ça s’appelle pas du tout comme ça hein …) et on pique les fleurs une par une jusqu’à ce qu’on ne la voit plus du tout (la petite éponge verte). D’abord les  feuilles d’écalyptus, puis ça, puis ça … c’est vachement sympa comme activité, à la fois créatif et reposant.

La fleuriste (dont j’ai mangé le nom) est pédagogue et patiente à souhait.

C’est moi qui l’ait faaaait

Et franchement je suis super fière de mon bouquet <3 (que j’ai aussitôt pris en photo 8 fois et envoyé à tous mes contacts avec la même légende que sur la photo).


L’Échoppe Naturelle

🏠  Galerie marchande Super U, ZA l’Arzallier, 07 120 Ruoms, Ardèche
🌐   Suivre sur Facebook

 

Samedi – 15h : Découverte de Labeaume et de l’atelier Jeux de Lins

Après avoir fait (un peu trop longtemps) joujou avec les fleurs, on saute dans la bagnole direction Labeaume où Georgette nous attend pour nous faire découvrir un endroit qu’elle aime bien (on a déjà reçu trois textos « vous êtes où ? »- ça va barder).

village labeaume ardeche

Le village de Labeaume, pittoresque à souhait

Mais dis donc c’est joli comme tout ici. Georgette nous confie que c’est l’un des plus beaux villages de tout l’Ardèche avant de nous inviter à la suivre dans un dédale de ruelles grises.

labeaume ardèche boutiques

Une fenêtre ouverte sur le ciel …

Nous voici donc à l’Atelier Jeux de Lin, un endroit spécialisé dans la tapisserie et la déco d’intérieur où on trouve pas mal de choses originales et de jolis trucs. À sa tête : un couple, lui est un ancien décorateur de théâtre, elle était autrefois directrice de com à Paris, et tous deux sont désormais des habitués des brocantes et autres vide-greniers.

atelier labeaume ardeche

Coup de coeur pour ce globe noir absolument classieux !

Ça se sent que ce sont des passionnés. Après avoir déambulé dans l’atelier et participé à un petit concours de coûture (consistant à remplir un petit sac de tissu de lavande et à le refermer aussitôt – contre toute attente c’est moi qui ait gagné 0_0′) on a droit à quelques minutes pour flâner dans le village au pied duquel coule une rivière.

riviere ardeche sud de france

C’est beau. On serait bien rester plus longtemps pour rêvasser / tremper nos petons dans l’eau fraîche / faire les boutiques mais on est attendues ailleurs.


Atelier Jeux de Lin

🏠 Ruelle Artemon, 07 120 Laubeaume, Ardèche
🌐 Découvrir le site officiel

 

Samedi – 16h : Experimentation à la Verrerie d’Art Nougaret

C’est au tour de Sylvain Nougaret de nous ouvrir les portes de sa verrerie (qu’il tient avec sa frangine) à Ruoms. D’abord, on zieute la partie boutique – je me sens éléphant dans un magasin de porcelaines (« surtout ne rien casser, ne rien casser ... »)

Et ensuite … on s’aventure dans la partie atelier ! Ça me botte vachement de voir comment bossent les artisans.

En fait le verre passe par trois fours : d’abord le four de fusion (où il devient liquide), ensuite le four de rechauffe puis l’arche de cuisson (si j’ai tout bien compris, ce que je ne peux garantir à 100% hein). Sylvain est très gentil, passionné et manifestement ravi de nous montrer son métier.

J’ai volé la photo d’Anne Sophie … la faute à mon portable qui n’avait plus une once de batterie.

Tellement ravi qu’il va même jusqu’à nous proposer d’essayer. De. Manipuler. Du. Verre. AN OUAIS ! Je passe la première : hop je trempe ma perche dans le verre visqueux couleur lave en fusion (la chaleur torride qui s’échappe du four me fait monter illico les larmes aux yeux et me crame limite la face – mais comment il fait pour supporter ça toute la journée ?!) et je l’étire dans tous les sens avec une pique en fer.

C’est la première fois que j’fais un truc pareil. C’est marrant et plus délicat qu’il n’y paraît. Puis quand il nous dit qu’on va souffler du verre là je me change en gamine qui va à Disney pour la première fois. QUOI, SOUFFLER DU VERRE POUR DE VRAI ?!

On a différents choix de coloris pour la boule de noel en verre qu’on va souffler nous même

Presque. Sylvain « cueille » le verre brûlant au bout de sa perche, en fait une sorte de boule, trempe la boule dans un des tas colorés qu’on voit là (perso j’ai opté pour du bleu) puis c’est à nous de jouer. Le but : créer une boule de noël en verre.

L’expérience est top (même si je manque d’éclater ma boule obèse). Moi qui suis toujours fascinée par ce genre de vidéos, je suis aux anges ! Surtout que je pensai pas faire ça, ici , au beau milieu de l’Ardèche. Par contre Sylvain ne s’est prêté au jeu uniquement pour nos beaux yeux, ce n’est pas quelque chose qu’il propose d’habitude …


Verrerie d’Art Sylvain Nougaret

🏠 69 avenue de Vallon, 07120 Ruoms, Ardèche
🌐 Découvrir le site de la verrerie

 

Samedi – 17h45 – Dégustation aux jardins suspendus du Récatadou

On reprend la route direction les jardins suspendus du Récatadou (ces jardins sont en fait d’anciennes terrasses aménagées en haut d’une falaise de calcaire qui offre une vue de malade sur la rivière et son lit – la classe.). Comme d’hab on a un petit temps de retard #teamslowlife

récatadou jardin suspendus ardèche labeaume

Vue sur la rivière depuis les jardins suspendus du Récatadou

Là nous attendent les gars de Neovinum, chargés de nous faire goûter des vins du sud de l’ardèche (oui parce qu’apparemment les ardéchois distinguent clairement Ardèche du Nord et Ardèche du Sud, me demandez pas pourquoi).

Les gars de Néovinum nous font une petite dégustation (ponctuée de leçons oenologiques)

Après un petit jeu consistant à trouver rien qu’au nez le contenu de verres à pied teintés de noir, on passe aux choses sérieuses. Et attention on fait ça dans les règles de l’art : on verse le précieux brevage dans un verre, on secoue délicatement le verre pour aérer, on goûte et on recrache on boit tout. Et on finit à moitié bourrées. *HIPS*

ardèche paysage que voir que faire

Ahhh cette vue …

On a goûté de l’Orélie (rosé et blanc), un Terre du Chataîgner Chatus (c’est du rouge et accessoiremment le plus vieux vin rural de l’Ardèche et il a pas pris une seule ride – z’auriez vu la vitesse à laquelle la bouteille est tombée) et enfin du Viogner « Vendanges d’octobre« . *RE HIPS* Pas mauvais du tout.


Neovinum

🏠 15 boulevard de l’Europe Unie, 07 120 Ruoms, Ardèche
🌐 Découvrir le site officiel 

 

Samedi – 18h30 : retour à Rev’ô Thijol pour le dîner

À la tombée de la nuit on s’en retourne toutes au village de gîtes pour un dîner préparé par Rachel (la patronne du lieu) et qui met en avant les produits du terroir local comme la caillette ardéchoise (une sorte de pâté de porc, d’épinards et de blettes).

Repue mais complètement claquée après cette folle journée (comme mes acolytes j’ai l’impression vu les postures avachies des unes et les baillements à répétition des autres) je vais me coucher de bonne heure. Demain on doit partir à 09h pour aller faire du canoë-kayak.

Oulàlà je sens que ça va piquer…

 

Dimanche – 10h : Descente des gorges de l’ardèche en canoë-kayak

Après un petit dejeuner au bord de la piscine offert par Rachel (on a eu le droit à des confitures maison ! Raah ça faisait si longtemps que je m’étais pas régalée de confiture de coing) on grimpe dans les bagnoles direction Aigues Vives – a.k.a le centre de location qui va faire de nous des virtuoses de la pagaie.

Guidées par un des gars du centre, Lionel, manifestement ravi d’avoir toutes ces jeunes donzelles à prendre en charge, on s’installe deux par deux dans nos canoës rose flashy (beeuark je déteste cette couleur « de fille »… m’enfin passons)  après un petit debrief’ technique.

C’est parti pour une descente des gorges de l’Ardèche en canoë-kayak  !

Et zoup ! À nous l’aventure ! J’en ai jamais fait alors je galère un peu mais après quelques recadrages utiles de la part du guide je commence à prendre la main. C’est fun le canoë-kayak en fait (mais physique, ouille mes bras) et le cadre est très agréable. 

De temps en temps, on s’arrête pour un petit point histoire ou culture sur les terres ardéchoises (bon, j’avoue j’ai pas tout retenu mais ce qui est sûr ce que Lionel s’y connaît). Et on reprend la glisse. J’piquerai bien une tête tiens.


Aigues Vives

🏠 Route des Gorges, 07 150 Vallon Pont d’Arc, Ardèche
🌐 Découvrir le site officiel

 

Dimanche – 12h : Pique-nique au Pont d’Arc

On gare nos bateaux sur une petite plage de sable clair au niveau du Pont de l’Arc pour le pique-nique (offert par l’Office du Tourisme du Pont d’Arc).

Au menu : tomates cerises, pâté ardéchois (une tuerie), lentilles, saucissons et autres réjouissances. Pour le dessert on a droit à un classique ardéchois à savoir le mont blanc. C’est un petit gâteau (enfin, petit, tout est relatif) à base de crème de marrons.

Il vous fait pas envie ce dessert typique de l’ardèche ?

Bon, soyons honnêtes, chui pas super fan du marron mais je suis curieuse des papilles alors je goûte. C’est bon mais un peu étouffe-chrétien pour moi (et qui c’est qui va couler en remontant sur son canoooë ?)

Dimanche – 14h : quartier libre

Ayé on a fini le programme concocté par notre dévouée Georgette. Maintenant chacun fait ce qu’il veut : les boutiques à Labeaume, la sieste à Rev’ô Thijol, une petite baignade dans les gorges de l’ardèche … Maguelone et moi on ne fera rien de tout ça : elle doit être de retour à Montpellier en fin d’aprem’ et ça m’arrange de rentrer tôt alors je lui emboîte le pas.

Alors, après avoir tapé la bise à tout le monde on s’éclipse (non sans un petit cadeau – décidement, j’adore le blogging).

Bon à savoir

Si vous allez en Ardèche, habillez – vous – chaudement ! Sans déconner ça caille là-bas, on était à la fin du mois d’août et mon combo pull / pantalon / basket était loin d’être superflu. Mieux vaut savoir lire un GPS, aussi … ou alors avoir une carte routière récente dans sa boîte à gant.

Verdict

Aaah, chère Ardèche. Je te ne connaissais pas, du moins pas très bien, et maintenant que j’ai goûté à tes vins, tes produits du terroir, que j’ai vu tes villages et tes trésors naturels j’ai bien envie de revenir te voir. Surtout que tu es à quoi, deux heures en voiture de Montpel’ à peu près ?

Et si je devais retenir trois activités parmi toutes celles que j’ai fait ce week-end – compte tenu du fait que l’expérimentation du verre chez l’ami Sylvain n’est pas disponible pour le grand public *snif* sinon il serait sans aucune hésitation mon N°1 – voici ce que je choisirai :

☛ Le village de Labeaume (si vous aimez le pittoresque, foncez !)

☛ La descente des gorges en canoe-kayak (à coupler avec un plan baignade – j’espère que vous craignez pas l’eau froide) de préférence en passant par le Pont de l’Arc.

☛ Une pause dej’ ou dîner chez Otentic Fresh Food à Ruoms (leurs plats à base de produits frais m’ont régalés)

Les Jardins Suspendus du Récatadou sont à voir aussi !

P S : Vous saviez qu’il y avait des lamas en Ardèche ?

 

Encore merci Georgette pour l’invitation !