Aujourd’hui on accueille Charlotte sur le blog (« bonjour Charloooootte »). Pour son premier article, elle avait envie de nous parler d’un petit nouveau qui fait beaucoup parler de lui dans l’Ecusson …

C’est la main un peu tremblotante que j’écris ce premier avis sur Montpellier City Crunch. Surtout que je ne choisis pas de m’attaquer à n’importe quoi quand même : le Willie Carter Shape ! Suivez-moi, je vais vous faire découvrir ce bon vieux Willie – enfin pas si vieux que ça en fait, puisque l’inauguration était le 30 mai dernier … Si jeune, ce bar à cocktails est pourtant déjà une institution montpelliéraine.

L’endroit

J’ai rencontré mon pote Willie au détour d’une ruelle tamisée. Happée par son ambiance mystérieuse sortie d’un autre temps, je n’ai pu empêcher la férue d’Histoire en moi de poser mon pied à l’intérieur : un voyage dans le temps et l’espace, direction les « Roaring twenties » ! Je m’attendais limite à voir sortir Al Capone. Ça faisait un moment que je cherchais un endroit thématique comme celui-là *mini –danse de la joie*

Tout est soigné : la déco, la lumière, le mobilier. Je suis frustrée de ne pas trouver une place où m’asseoir dans un de ces gros fauteuils ou au bar mais j’arrive néanmoins à me frayer un chemin et à sauter sur l’occasion dès qu’une table se libère. Pas touche à ma place ou je mords, capiche ! Qui dit intimiste dit petit espace dit c’est la guerre pour arriver à profiter pleinement d’un lieu et le WCS n’échappe à la règle. Comparable à la collection Balmain x H&M, ce bon vieux Willie est victime de son succès.

L’étalage de bouteilles près du comptoir est hallucinant, j’ai l’impression de faire irruption dans l’antre d’un savant chimiste ou d’un apothicaire (ou la caverne d’Ali Baba). Jamais telle pharmacie m’a donné autant envie de prendre des médicaments !

Nota Bene : les toilettes sont planquées en bas tout au bout du couloir après le grand miroir 🙂

L’ambiance

Ils ont une sélection éclectique de musiques qui au final me laisse pantoise : Jazz, Rythm’n’Blues, Soul, Disco (pitié non pas du disco) et même Électro avec l’Opening du Festival Dernier Cri … Bon Willie tu me perds un peu là. Quitte à jouer le jeu de la prohibition, pourquoi ne pas mettre la musique d’époque ? Ok, ça serait pousser le vice un peu loin, je l’admets. Heureusement ta programmation est cool, chill et jusqu’à présent mes esgourdes n’ont pas saignées, mais fais gaffe je t’ai à l’œil.

One

Il faut aussi avouer que les barmans assurent : les bretelles, le tablier, les cocktails faits avec soin et le shaker manié à la perfection. Messieurs arrêtez c’est du fantasme en boite ! Tom Cruise peut se rhabiller et vous ne pourrez pas me dire le contraire en voyant ces images.

Anecdote : Yannick Bucco a représenté le WCS à l’Angosturo Global Cocktail Challenge France avec son « Tobago Flip » en octobre dernier.

Les mercredis « Wet or Dry »

Généralement, les mercredis, je ne sais pour quelle raison les gens ont tendance à ne pas sortir – comme si le monde de la night et autres réjouissances étaient interdits avant le Jeudi. Pas au WCS puisque tous les mercredis depuis le 16 Septembre 2015, c’est « Wet or Dry » (le slogan de la prohibition). D’après la page Facebook de l’event :

– « Les Wet » étaient pour l’abrogation du 18ème amendement revendiquant que la prohibition ne faisait qu’accroitre le commerce de contrebande d’alcool, ceux-ci comprenait en majorité des membres du Congrès ainsi que des citadins des villes.

– « Les Dry » au contraire, qui étaient constituées majoritairement de femmes de zones rurales, étaient pour le maintien de celui-ci au motif des méfaits de l’alcool ainsi que des excès et les drames qu’il entrainait.

Verdict

Pour reprendre mon ami Joey dans Friends : Décor : bon, Thème : bon, Ambiance : bonne (mais bémol sur la musique : fallait bien que je trouve un truc moins bien), Cocktails : bon.  En tous cas je suis conquise, reconquise et rereconquise même si c’est vrai que ça reste un budget de mettre 10€ pour un cocktail. Après, le rapport qualité/quantité/prix est vraiment raisonnable et on ne peut que saluer le WCS pour ça.

avis-coup-de-coeurambiance-branchouilletarifs-raisonnable


Willie Carter Shape

3 rue Collot Montpellier (Écusson)
Ouvert le lundi et du mercredi au dimanche de 18h à 01h (fermé le mardi)
Combiné téléphonique09.84.11.64.53
Suivre WCS sur Facebook ou découvrir le site officiel