Une de nos lectrices nous a confié qu’il existait un bar à viande à Port Marianne … Forcément, fallait qu’on vérifie. Aujourd’hui je vous emmène au Comptoir Gourmand.

20150324_120627

Quand on entre

J’embarque mon carnivore de frère pour aller tester ce fameux bar à viande situé place Georges Frêche à Port Marianne un mercredi midi. En fait il n’est pas situé sur la place même, mais caché dans un angle pile en face de l’arrêt Hotel de ville (ligne 4 du tramway). Quand on arrive devant le comptoir G, voilà sur quoi on tombe.

20150324_120659

Un étalage de fruits et légumes bios devant un bar à viandes ? Bizarre. Et quand on pénètre à l’intérieur, c’est encore plus bizarre.

A gauche, une vitrine avec des vins, à droite, une autre vitrine avec toutes sortes de viandes. Devant, de grandes tables en bois clair avec rien du tout dessus. Plus loin, une grande étagère remplie de confits, de sauces, de tartinades … derrière, une devanture avec des crudités et des desserts, et encore derrière, des jambons suspendus au plafond.

Capture d’écran (141)

Capture d’écran (139)bis
Capture d’écran (138)

Mais on est où ici, dans une boucherie, dans une épicerie, dans un comptoir à vin ? On sait pas trop où on a mis les pieds …

Un restau, une boutique

Un monsieur tout sourire nous attrape au vol et nous explique en détail le concept très spécial du Comptoir G.

Si on est un poil désorientés quand on passe la porte, c’est parce que le Comptoir G fait à la fois boutique ET restauration (d’où le mélange  entre vitrines et tables). Les produits dans les devantures sont tous en vente : les vins, les tartinades, les viandes, les plats cuisinés par le chef cuistot comme les entrées et les desserts … et on peut en déguster certains sur place. C’est donc bien plus qu’un bar à viandes.

Une enseigne éco-responsable

Le fait d’allier boutique et restauration n’est pas la seule originalité du lieu puisque le Comptoir G s’inscrit dans une logique éco-responsable très poussée.

Elle passe d’abord par le choix des produits : tous les produits sont issus de l’agriculture biologique et/ou du terroir local et régional, en plus ils sont sélectionnés avec grand soin parmi des enseignes réputées. En plus le Comptoir G compose en fonction des saisons comme au bon vieux temps, et souhaite remettre au goût du jour les fruits et légumes d’antan délaissés par le circuit industriel … aucune chance d’y manger des tomates fraîches au mois de janvier donc.

Le lieu lui même est inspiré par cette logique. Voyez ce tabouret ?

20150324_122849

Eh bien il est en partie composé de bouchons de champagnes recyclés ! Pas mal d’objets sont ainsi fabriqués sur la base de récup’.

On retrouve aussi ce côté éco-responsable dans le service puisqu’ici, point de serveur pour débarrasser les plats vides : c’est au client de jeter les restes de son repas dans les poubelles correspondantes. Du jamais vu.

10676376_794052080676429_3347955219662984488_n

Gourmet & Gourmand

En fait, il y a deux comptoirs G : le Comptoir Gourmet et le Comptoir Gourmand. Ils reposent tous deux sur la même logique éco-responsable et on peut se pointer à l’un ou l’autre selon les envies du moment.

☞ Le comptoir Gourmand est spécialisé dans la Restauration rapide alors que le comptoir Gourmet fait à la fois Restauration, Boucherie, Charcuterie, Bar à tartares, Dégustation de vin au verre …

Coté carte

Le comptoir Gourmet propose plusieurs plats et formules allant de 10, 90€ à 12,90€, ainsi que des  entrées et desserts à moins de 5€. On peut faire basculer l’un des plats dans une formule s’il n’y est pas mais ça coûte un peu plus cher.

20150324_122759

Dans tous les cas, les dégustations du Comptoir Gourmet sont froides.

A table !

On commande deux formules Gourmet (entrée + plat + dessert + café) à 11€90. C’est pas cher du tout pour une formule complète à base de produits de saisons bios ou du terroir. Ah voilà nos entrées, un wok de légumes grillés et du oka, sorte de topinambour rosé autrefois prisé et oublié depuis.

Remarquez la table : il n’y a ni set, ni serviettes, ni verre de vin, ni eau, ni pain … et nos fourchettes sont en bois. On est vraiment pas dans la logique de la restauration classique.

20150324_122413

Au niveau du goût c’est une surprise. Le oka est légèrement sucré, fondant, les légumes au wok ont un goût prononcé que les grains de sésame relèvent à merveille. Pareil, on sent bien qu’on est pas dans un restaurant classique ! Vu qu’on a pas d’eau, on commande un jus de Cornouille, sorte de baie proche de la cerise qu’on trouvait en Georgie à l’origine (et qui nous intrigue beaucoup).

20150324_123344

Là encore, c’est une surprise. C’est à la fois sucré, amer, acide … Bon, mais bizarre. Passons aux plats : un tataki (viande de boeuf marinée selon la tradition japonaise) et une assiette de charcuterie.

20150324_123147

Décidément cette dégustation est un vrai voyage culinaire. Le tataki est très bon, j’en avais jamais goûté. L’assiette de charcuterie, elle, est pleine de saveurs : le confit préparé par le chef est parfait, le salami est d’une finesse rare, les copeaux de jambons n’ont rien à voir avec l’idée que je me fais d’un jambon, le compté est impeccable, il y a même des tartines de crèmes de saucisson, délicieuses elles aussi … Tout nous surprends. Chaque bouchée est suivie d’un mouvement de recul et d’un « Oh! », « Mais? ».

On sent les produits sont d’une grande qualité et en plus – chose rare pour de la charcuterie –  y’a pas un pet’ de graisse.

20150324_125953

Et voilà nos desserts : perles de chia (cette graine cultivée par les aztèques est ze « superaliment » d’aujourd’hui) accompagnées de kiwi et de pomme et panacotta poire – chocolat. Et – vous allez dire que je me répète – c’est encore une fois une surprise !  La panacotta est crémeuse et elle a un arrière goût de confit d’orange (j’sais même pas comment c’est possible). Quant aux perles de chia, leur texture blanche et visqueuse nous fait penser à des oeufs de grenouille et ça nous fait bien marrer.

Gros mangeurs amateurs de bonne barback, j’ai cru, lorsqu’on nous a expliqué le concept, qu’on allait repartir le ventre creux … pas du tout, nos ventres sont archi-pleins et le café est pas de trop. Je ne résiste pas à emporter l’énorme steack de boeuf qui depuis le début met fait de l’oeil dans sa vitrine glacée avant de régler l’addition : 37€ au total, c’est correct.

 Verdict

S’il fallait un mot pour décrire le Comptoir Gourmet ce serait « Surprise ». De A à Z, c’est une surprise, cet endroit est un ovni qui ne ressemble à aucun autre. Si vous aimez les services impeccables et que le personnel soit aux petits oignons pour vous, oubliez cette adresse – la notion de service y est toute relative. Par contre, si vous êtes en quête de produits du terroir de grande qualité et de saveurs inattendues à un prix abordable c’est définitivement là qu’il faut aller.

On a aimé : l’originalité et la saveur des plats servis, le concept novateur et la logique éco-responsable

On a moins aimé : ne pas pouvoir goûter au steack sur place, l’absence de plats chauds, et le fait qu’on nous donne ni pain ni eau pendant la dégustation

 

Banniere-Top

 

Le Comptoir Gourmet

Ouvert du lundi au samedi de 09h à 14h30

Retrouvez le Comptoir G sur Facebook ou sur leur site officiel