Aujourd’hui je décide de mettre un coup de projecteur sur la photographe et aventurière Cécile Domens.

Notre rencontre a lieu lors d’un apéro afterwork festif organisé par un cabinet de conseil en ressources humaines, bien connu dans la region. Notre point commun : la photo !!!

L’organisatrice nous suggère de discuter car nous avons sûrement des points communs, et des energies à échanger.

En tant que blogueuse et toujours à l’affût de nouvelles rencontres dans mes domaines de prédilection, je décide de mettre en lumière Cécile, cette femme dont le parcours est incroyable et inspirant.

Elle organise des sorties photos en Camargue, dans des lieux insolites, et au bout du monde, pour tout ceux qui cherchent à se perfectionner ou apprendre la photo dans la nature.


♦ Nom prénom (ou pseudo) : Cécile Domens

♦ Age : 44 ans

♦ Ville : Boisseron 30 mn de Montpellier


8 Questions à Cécile Domens : TOP CHRONO !

POURQUOI LE SUD  ?

Par un heureux hasard… je suis originaire du sud mais côté Atlantique, le Béarn et le Pays Basque. Je suis arrivée dans la région de Montpellier en 2006 pour monter mon entreprise, le premier tour opérateur spécialisé dans le stage et le voyage photo. Ce sont des rencontres inspirantes au Forum de la Création d’Entreprise de Montpellier qui nous ont convaincus, mes associés de l’époque et moi, de nous installer ici. Nous étions aussi tous d’accord pour vivre et travailler dans une région aussi agréable évidemment, à 3h de TGV de Paris et 30mn de la mer ! Pour la passionnée de nature et de chevaux que je suis, la Camargue est le terrain de jeu rêvé, toute l’année, à mes escapades photo 

 

photo Cécile Domens

AS TU TOUJOURS SU CE QUE TU VOULAIS FAIRE ?

Non, c’était très confus mais mes passions d’enfance sont toujours restées très fortes et très présentes dans mon quotidien. Et aujourd’hui, après de nombreux détours géaographiques, professionnels, amicaux… , ce sont elles qui sont à nouveau présentes : le monde du cheval, la nature, l’écriture, la lumière, le voyage.

À PARTIR DE LÀ, QUEL EST TON PARCOURS ?

Après mon bac, j’ai suivi une classe préparatoire aux écoles de commerce parce que j’avais l’impression que c’était la voie qui me laissait le plus de liberté dans le choix d’un métier et d’un secteur d’activité par la suite. Et aussi parce que les études comprenaient des matières qui me plaisaient comme les langues vivantes et la philosophie. Je suis diplômée d’une école de commerce de la région parisienne. J’ai ensuite travaillé pendant 10 ans chez EDF où j’ai du marketing, du management d’équipe, de la communication à Paris, à Angoulème et à Toulouse. Et puis à l’âge de 30 ans, j’ai changé de vie. Mes passions m’ont rattrapée. Je suis devenue photographe professionnelle et je me suis associée à deux autres personnes pour fonder Aguila voyages photo, première agence de voyage spécialisée dans le stage et le voyage photo que j’ai dirigé pendant 12 ans, ici, tout proche de Montpellier. Aujourd’hui je travaille seule, à mon compte, et je propose des stages photo en Camargue pour partager ma passion de la nature et des chevaux. J’emmène mes « élèves » photographier les chevaux en liberté en action dans les étangs ou la mer et j’accompagne quelques voyages photo en Laponie et Patagonie. Je reprends aussi mon activité de photographe auteur un peu délaissée ces dernières années.

QUEL EST TON MEILLEUR SOUVENIR LIÉ À TON ACTIVITÉ POUR LE MOMENT ?

Ce que j’adore quand j’emmène des gens faire de la photo avec moi, c’est ce moment magique où leur regard change. Où l’émerveillement prend le dessus sur tout le reste et où je comprends que j’ai réussi à transmettre ce qui est mon moteur : être dans la nature, au lever du jour ou au coucher du soleil, devant des scènes et des lumières qui vous transportent. D’un coup, la photo n’est plus une question de technique mais un outil de communication, d’expression personnelle et de partage d’une émotion.

COMMENT TU ENVISAGES LE FUTUR DE TON PROJET ?

Je souhaite continuer à développer des expériences photo en Camargue, autour de la nature et du monde du cheval qui me passionnent. Et aussi à l’occasion de quelques voyages à l’étranger. Ce qu’il faut comprendre c’est que la photo est un outil, presque un pretexte, pour mieux se connaître, pour mieux écouter sa propre sensibilité, pour être en accord avec soi-même, cohérent avec ses propres valeurs. C’est pour moi un outil de connaissance de soi et de bien-être. C’est dans cette état d’esprit que je l’enseigne et la transmets. Bien entendu il faut aborder et comprendre des notions techniques, mais elles sont au service d’une expression personnelle de plus en plus maîtrisée.

LE MONDE DE LA PHOTO, UN MILIEU QUE TU QUALIFIERAIS DE … ?

Un milieu difficile pour une femme qui aime la poésie et la rêvasserie ! Un milieu assez masculin, de gens qui travaillent seuls, qui sont rarement dans le partage et la bienveillance. Un monde parfois très concurrentiel où personne ne se fait de cadeau. Alors il faut poursuivre sa route, garder son cap, sa vision propre et s’appuyer dessus car elle est juste et en accord avec ses propres valeurs. Ce qui m’intéresse dans la photo c’est son côté instantané : une image génère aussitôt une émotion, une sensation, fait penser à quelque chose. Sans besoin de mots, de texte ou de longues explications. C’est un outil de communication formidable, en 3D.

TON PROCHAIN CONCEPT OU PROJET LE PLUS FOU

Transmettre autour de moi ce que je ressens au quotidien en faisant de la photo : que le merveilleux est partout autour de nous. Il suffit de regarder, d’apprendre à voir, d’écouter qui on est vraiment, d’être disponible. Je dis souvent à mes « élèves » que le secret pour voir, pour faire de bonnes photo, c’est d’être ouvert et disponible, de s’attendre à tout, ou plutôt de ne s’attendre à rien. On est alors sans barrière, sans préjugés, sans image pré-conçue et libre d’être complètement soi-même dans les images que l’on conçoit. Ma seule ambition, chaque minute de chaque jour, est d’être en accord avec mes valeurs et mon regard sur le monde. C’est pour cela que j’ai changé de vie à 30 ans, c’est pour cela que je me suis engagée dans ce qui me nourrissait depuis l’enfance (la photo, le voyage, la lumière, le cheval, l’écriture) et c’est, je pense, ce dont chacun devrait se soucier pour lui-même ! La photographie est un outil, comme d’autres disciplines artistiques et créatives, pour y arriver.

Photo copyright blue

Merci à Cécile de m’avoir accordé cette interview, et de m’avoir permis de participer au stage Photo en Camargue, on te souhaite beaucoup de succès dans cette aventure !


 

🏠 Infos stages photo 
cecile.domens@gmail.com
📞 06 59 64 25 53

www.cecile-domens-photo.com (en ligne début mai)
Stages photo de 3h à 3 jours toute l’année en Camargue. A partir de 120€.

🌐 Page Facebook