Pas toujours facile de comprendre le baragouin des gens du Sud, hein ?  À Montpellier comme ailleurs on a notre petit patois – qui pour certains ressemble plus à de l’ouzbèque ou à je ne sais quelle langue qu’on parle dans un pays très très lointain qu’à autre chose.

Pour toi qui n’est pas d’ici, voici donc une sélection de mots et d’expressions typiques que tu pourrais entendre dans le coin et ce qu’ils veulent dire. Comme ça tu ne seras pas largué-e en écoutant les gens discuter pis tu pourras même te la jouer couleur locale avec quelques expressions bien placées. #ohyeah

C’est parti !




 » Ça pègue «   ☞ ça colle, c’est poisseux. On dit ça quand on se tape un plateau de crustacés au resto et que le serveur oublie la sacro-sainte lingette au citron (ah le fourbe !) ou quand l’air est tellement chaud l’été qu’on a le corps qui se liquifie limite (bèèh).

Mais c’est quoi ce truc qui me pègue sur la tête là

– « Arrête de roumeguer là ! «   ☞ arrête de râler, de te plaindre. Vient de l’occitan « romegar« . On dit ça aux copains qui rouspètent parce que les bars ferment souvent vers 01h-02h (même si au fond on leur donne raison) ou quand Tonton Louis peste parce qu’il a (encore) paumé les clés de la bagnole.

 » Hé bé ils sont où les pithchouns ? «    Ben ils sont où ils sont les enfants ? Notez qu’on peut caler le « hé bé » dans absolument toutes les phrases : hé bé il fait chaud, hé bé je vais faire les courses hein, hé bé c’est malin tiens … quant à « pitchoun » ce mot est beaucoup trop rigolo pour ne pas être utilisé.

 » Non mais regarde moi cette piche «  ☞ la piche est à la fois un mot et une créature typique du coin. En gros, c’est la p’tite pouf la fille vulgaire du sud. On emploie généralement cette expression quand on croise une damoizelle zigzaguant sur des talons beaucoup trop hauts et étriquée dans une robe aussi courte que moulante (à motifs zèbre ou léopard de préférence).

☞ Notez qu’on peut aussi lui donner le doux qualificatif de cagole et qu’il y a un équivalent masculin, le pichou = le kéké des plages qui met trop de déo, trop de gel, et porte une chemise ringarde ouverte sur un torse excessivement velu.

–  » Tu me saoûles avec tes cagades «   ☞ tu m’ennuies avec tes bêtises. Cagade ça vient du verbe « caguer » qui lui même signifie … faire caca. Autrement dit : viens pas m’enquiquiner avec la m*** qui sort de ta bouche. Comme c’est choupinou.

Roh mais arrêteuuuh

 Sinon il y a l’expression ô combien classieuse « vai t’en cagar a la vigna e porta me la clau » (littéralement, « va-t’en chier dans la vigne et apporte-moi la clef« ) qui signifie va voir sur Pluton si j’y suis.

– «  Ça m’espante ça ! «  ☞ c’est incroyable, ça me fout le cul par terre, c’est fou. Peut être utilisé dans un sens positif comme négatif. On dit ça quand les tramways affichent plus de 10 minutes de retard ou quand Rémi Gaillard sort une nouvelle vidéo.

 » Pfiouh, quel cagnard «  ☞ il fait une chaleur à crever. On dit ça quand il fait chaud donc (c’est à dire presque tout le temps) et notamment quand on s’installe dans la citroën qui a gentiment cuit tout l’après midi sur le parking (et que ça fait « pchiii » quand nos cuisses elles touchent le siège)

«  Roh j’ai la cagne  » ☞ j’ai une bonne grosse flemme. Notez que ça peut être la faute au cagnard si on a la cagne. Quel vicelard ce cagnard.

–  » Meuf, t’emboucanes  » ☞ tu sens fort (et pas dans le bon sens du terme). On dit ça quand on accompagne Anne-So chez Sephora et qu’elle veut absolument tester TOUT le rayon ou qu’on est obligés de claquer la bise à cette vieille tante qu’on voit qu’une fois par an (bon, sauf que là on le dit pas à voix haute quand même).

*snif* Eewww

« Comment il s’est gavé le gaaars !«  contrairement aux apparences ça ne veut pas dire que le mec il s’est pété le bide au kébab du coin,  non non, ça veut dire qu’il a brillamment réussi. On dit ça quand le cousin décroche sa thèse avec mention Très Bien (ça marche aussi quand Gégé explose tous les scores à Mario Kart).

 

 

Voilà on espère que ça te sera utile pour comprendre le sudiste et bien causer le Sud !

Evidemment ceci n’est qu’un petit aperçu de tous les mots et expressions qu’on peut entendre à Montpellier (et dans d’autres villes du Sud d’ailleurs).

Et toi, t’as entendu quoi dans les parages ? 🙂