journee-patrimoine

Ce week-end il y a les Journées du Patrimoine ! Comme chaque année les petites et grandes villes d’Europe dévoilent les trésors de leur patrimoine en ce troisième week-end de septembre : monuments privés et publics, bijoux d’architecture, de culture et d’histoire s’ouvrent au regard curieux du public. *Woupee *

Parce qu’il y a milles choses à faire et à voir dans l’Agglo pendant ces deux jours exceptionnels, on s’est dit qu’une petite sélection d’incontournables t’aiderait à organiser ta balade petite mouette.

Voici donc 10 trucs à voir absolument pendant les journées du Patrimoine à Montpellier – tu noteras que cette sélection ne comporte QUE des sorties gratos de monuments qui sont la plupart du temps fermés au public (oui pasque certaines visites sont payantes / concernent des endroits ouverts toute l’année, alors bon c’est moyennement intéressant).

Un billet signé Zigoute, qui n’a pas raté une seule édition en quatre ans.

Le conservatoire d’anatomie ou le musée des horreurs

Au cœur de l’Université de Médecine (qui vaut d’ailleurs le coup d’œil à elle seule, 800 ans d’histoire, pensez donc !) se cache une salle à l’allure cauchemardesque : le conservatoire d’Anatomie aussi surnommé le  » musée des horreurs « . Créé en 1795, ce conservatoire regorge de pièces anatomiques, de moulages et de pièces en cire dévoilant moult pathologies et malformations plus glauques les unes que les autres. Un endroit à part qui va vous filer des sueurs froides.

Âmes sensibles s’abstenir …

conservatoire-danatomie

Faculté de Médecine

🏠 2 rue École de Médecine

🚡 Tram ligne 4, arrêt Albert 1er – Cathédrale

 

La tour Urbain V

C’est peut-être le seul moment de l’année où il t’est donné l’occasion de grimper dans l’une des quatre tours supportant l’imposante Cathédrale Saint-Pierre – et ce serait franchement dommage de s’en priver. Là-haut, la vue est à couper le souffle ! On aperçoit le Peyrou, la Comédie et bien plus encore … Bon, il faut se taper quelque chose comme 200 marches pour y parvenir (*ouch*) mais il y a une vision époustouflante de la ville à la clé. N’oublie pas d’emmener ton appareil photo hein.

On vous conseille d’y aller tôt car on attends généralement trois plombs pour pouvoir se faufiler là-haut.

dscn4135

Cathédrale Saint Pierre

🏠 Rue Saint Pierre

🚡Tram ligne 4, arrêt Albert 1er – Cathédrale

 

L’Agora, cité internationale de la danse

Elle paie pas de mine comme ça mais cette bâtisse qui date du Moyen-Âge a été tour à tour un couvent, une prison pour femmes, une caserne militaire … avant de devenir ce qu’elle est aujourd’hui, un lieu d’expression artistique. Voilà un endroit chargé d’histoire où chaque époque a laissé sa trace : les minuscules cellules où s’entassaient jadis les prisonnières côtoient les studios d’enregistrement hyper-modernes …

Et avec un peu d’imagination, on peut entendre les soldats de la Gestapo gueuler des trucs en allemand.

dscn4145

🏠 18 rue Sainte-Ursule

🚡 Tram 1 et 4, arrêt Louis Blanc

 

Les hôtels particuliers du Centre-Ville

Le Centre-Ville est truffé d’hôtels particuliers mignons comme tout et datant pour la plupart du XVIIe et du XVIIIe siècles. Certains d’ordinaire fermés toute l’année sont exceptionnellement accessibles durant les journées du Patrimoine (oh yeah) comme l’Hôtel de Grave ou l’Hôtel Saint-Côme …

Amateurs d’architecture et d’histoire, on vous conseille d’y faire un tour et d’ouvrir grand vos mirettes.

hotelgrave

L’Hôtel de Grave – source image

Hôtel de Grave

🏠 5 rue Salle de l’Évêque

🚡 Tram ligne 1, 2 et 4, arrêt Corum


Hôtel Saint-Côme

🏠 32 Grand’Rue Jean Moulin

🚡  Tram ligne 1 et 2, arrêt Place de la Comédie

 

Le bain rituel juif aka le Mikvé

On a la chance d’avoir à deux pas de la Préfecture un lieu sacrément cool : un bain rituel juif parmi les plus anciens et les mieux conservés de toute l’Europe. Tu ne le savais peut-être pas petite mouette mais au Moyen-Age il y avait une communauté juive implantée à Montpellier et les femmes venaient se « purifier » dans ce bain qu’on appelle aussi le « mikvé ». Un bond en arrière de plusieurs siècles qui stimule grave l’imagination !

C’est beau comme tout mais attention, il y a foule.

jp3

Le Mikvé

🏠 1 rue de la Barraterie

🚡 Tram ligne 4, arrêt Peyrou Arc- de Triomphe

 

Le Jardin de la Reine

Tu connais sans doute le Jardin des plantes – c’est juste le plus vieux jardin botanique de France, construit en 1595 à la demande du bon roi Henri IV – mais est ce que as tu déjà entendu parler du Jardin de la Reine … ? Laissé en jachère pendant des années, le Jardin de la Reine est un petit poumon de verdure qui s’avère bien caché : pris en étau entre le Peyrou et le Jardin des Plantes et planqué derrière une enceinte murale, il est inaccessible en temps normal. Mais grâce aux Journées du Patrimoine il est désormais possible de le visiter !

Bon, par contre c’est que en visite guidée avec expo et tout et tout.

jp9

source image

🏠 2 rue du Jardin de la Reine

🚡Tram ligne 4, arrêt Albert 1er – Cathédrale

 

Le Château de Grammont

Y’a pas mal de châteaux majestueux qui ouvrent les portes de leur domaine durant ce week-end particulier : le Château de la Mogère, le Château de Flaugergues, le Château de Grammont … mais c’est ce dernier qu’on retiendra parmi ces trois petits joyaux de l’histoire. Pas parce qu’il est plus joli / plus près / plus ancien que les deux autres mais tout bêtement parce que 1) c’est gratuit 2) on peut visiter le parc ET le château (contrairement aux deux autres).

On vous conseille de prendre au moins une heure pour flâner tranquillement dans le jardin et le château.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

source image

Domaine de Grammont

🏠 2733 avenue Albert Einstein

 

 L’Opéra-Comédie

« Non mais z’êtes sérieux là CityCrunch, on le voit tout l’temps l’Opéra pfff » me souffleras tu petite mouette et tu as raison. L’Opéra-Comédie c’est juste THE monument emblématique de la ville qui crèche sur toutes les cartes postales. Tout le monde sait à quoi ça ressemble … enfin, de l’extérieur. Parce qu’au final on sait pas trop comment c’est là-dedans. Eh ben c’est le moment de le découvrir !

En partie du moins vu que seul les halls et le foyer sont visibles (mais c’est déjà pas mal).

jp5

🏠 Place de la Comédie

🚡 Tram ligne 1 et 2, arrêt Place de la Comédie

 

L’Hôtel de Région

Voilà un autre monument bien connu des montpelliérains mais dans lequel on a pas souvent l’occasion de mettre les pieds. Planté au bord du Lez, ce gros bâtiment qui scintille au soleil abrite le conseil régional – enfin, abritait, puisqu’avec la fusion des régions Languedoc et Midi-Pyrénées le conseil régional de la nouvelle région qu’est l’Occitanie s’est déplacé à Toulouse.

Ça vaut le coup d’aller jeter un œil par curiosité ou tout simplement pour savoir ce que cet endroit que sent le pouvoir à plein nez est devenu.

jp7

source image

🏠 201 avenue Pompignane 

 

🚡Tram 1 et 4, arrêt Place de l’Europe

Le Droguier de la Pharmacie

Tout comme l’Université de Médecine et son musée des horreurs, la Faculté de Pharmacie a elle aussi son trésor : un droguier. C’est à dire une collection de drogues (là on parle de produits séchés comme les feuilles, les écorces et les tiges hein) vielle d’au moins cinq siècles et classée n°2 national après celle de Paris (rien que ça).

Imaginez un endroit un peu flippant rempli de bocaux en verre poussiéreux couverts d’étiquettes jaunies par le temps dont on se demande à quoi leur contenu pouvait bien servir …

jp8

source image

Faculté de Pharmacie

🏠 Avenue Charles Flahaut

🚡Tramway ligne 1, arrêt Boutonnet

 

Quelques conseils pour finir …

☛ Organisez votre virée le plus tôt possible : certains endroits ne sont ouverts que le samedi, que le matin, etc, et d’autres ne sont accessibles que l’espace de quelques heures … alors organisez vous le plus tôt possible pour ne pas en louper une miette !

☛ Si quelque chose vous fait vachement envie, foncez y direct. Comme ça si jamais y’a trop de monde vous aurez sûrement le temps d’y revenir plus tard.

☛ Essayer d’éviter les périodes d’affluence (le samedi de 14h à 17h) et privilégiez les balades entre midi et deux.

☛ Pour les visites guidées / visites en groupes, allez-y le plus tôt possible sinon vous risquez de faire la queue pendant des plombs. Eh oui les groupes sont parfois très restreints, comme au Mikvé par exemple.

☛ Prenez un petit casse-croûte et une bouteille d’eau (toujours appréciable quand l’attente s’éternise ou quand on doit choisir entre aller voir le super musée ou faire une croix dessus pour aller manger parce que l’estomac crie famine … )

☛ Passez à l’Office de Tourisme pour choper un exemplaire papier du programme complet, c’est toujours plus pratique que la version en ligne.

 

J’espère que cette sélection (évidemment subjective) d’endroits à ne pas louper pendant ces fameuses journées vous a plu !

Comme il s’agit de l’édition 2016, certains de ces sites ne sont pas visibles cette année (la bonne nouvelle c’est que d’autres sites restés cachés l’année passée sont accessibles durant l’édition 2017 du coup *woupee*).

Lisez le programme officiel 2017 pour vérifier.

Bonne balade !