Nu-bahia-Montpellier

C’est en février dernier que Nu Bahia, petit morceau de Brésil, a ouvert ses portes dans les locaux de l’ancienne Laiterie, qui avait connu ses heures de gloire au cœur du quartier des Beaux-Arts. Le lieu ayant déjà fait parler de lui dans la presse locale et sur les réseaux sociaux, j’ai décidé d’aller vite explorer ces 200m² s’ambiance outre-Atlantique afin que les chères petites mouettes de Montpellier City Crunch ne passent pas à côté de cette nouvelle adresse.

Bienvenue au Brazil

J’arrive d’abord dans l’intention d’y manger mais l’entrée ne me fait pas penser à un restaurant traditionnel. La grande enseigne colorée aux motifs tropicaux annonce la couleur. Ma première impression se confirme en découvrant la salle. En effet, Nu Bahia est un véritable concept version tryptique restaurant-bar-club.

NuBahia_bar

L’organisation de la salle et la décoration me séduisent immédiatement, avec tout un tas de détails qui interpellent :lampes bricolées avec des bocaux en verre, suspensions faites maison, meubles chinés, petites vierges kitsch… Le bois au sol, et les couleurs choisies, rendent le lieu très chaleureux et cosy. La musique est déjà là mais pas trop fort, ce qui nous met directement dans l’ambiance mais sans que ce soit désagréable. Par contre, j’ai un doute sur le fait de vouloir aller dans cet endroit les beaux jours venus, quand le soleil est encore là. Comme c’est un endroit fermé et sans lumière naturelle, on s’imagine y aller quand il fait nuit.

1er round : le bar

NuBahia_cocktail

Le bar, surmonté de troncs d’oliviers et décoré d’une multitude d’affiches et de miroirs, occupe tout un pan de mur. Venue avec des amis, nous testons la boisson incontournable, la fameuse caïpirinha ! On peut la prendre classique à 7 euros ou bien dans sa version améliorée avec des fruits à 8 euros ; pour ma part ce sera à la passion. Elle tient ses promesses, et sans surprise, car l’équipe au bar vient de l’Apothicaire, une des meilleures adresses cocktail de Montpellier…

2ème round : la table

Nu-Bahia

Nous prenons place à table. Le menu est simple et assez bref, avec des tapas, des plats inspirés des plats traditionnels brésiliens et des desserts faits maison. Une carte des vins et des cocktails complète le tout.

Nous commençons par une grande assiette de tapas à partager à 18€ ; ce sont essentiellement des petites bouchées encore tièdes : des accras, des bouchées farcies à la viande ou au poisson, et surtout les petits « pão con queijo », (« pain au fromage ») une pâte au fromage très moelleuse au milieu. On les trempe dans une petite sauce un peu piquante faite maison. Comme tout est frit, c’est un peu lourd même si c’est gourmand. Il ne faut pas s’attendre à manger des crudités ! La quantité pour 5 est suffisante en apéro pour cette grande assiette.

Je commande ensuite une moqueca de poisson à 19€, qui est un plat de poisson blanc avec une sauce relevée, des herbes, accompagné de riz et de polenta. Cette dernière est particulièrement onctueuse ! Les parts sont assez copieuses.

Mais, même si je n’ai plus faim, je me laisse tenter par le dessert à la banane 6 € servi dans une petite coupelle, pour finir par une touche sucrée. Simple et efficace pour le goût, je regrette la déco de paillettes de chocolat qui n’apporte pas grand-chose, j’aurais préféré une touche d’acidité pour amener un peu de fraîcheur à la banane.

NuBahia_plat-moqueca

L’addition !

En comptant le vin (mais sans compter les caïpirinhas), on s’en sort pour un peu moins de 30 euros par personne pour tapas + plat + dessert. La cuisine est simple mais bonne, et pour le prix on compte aussi l’ambiance, qu’on ne trouve pas partout.

3ème round : le dance floor

Il est 22h passées, la musique est un peu plus forte et le mix un peu plus groovy. Nous nous faisons tous la réflexion que le DJ passe vraiment des morceaux sympas et qui collent à l’ambiance métissée du lieu, qui évolue au fil de la soirée. Nous voyons les gens se lever de table pour venir danser, et forcément nous finissons par nous joindre à eux.

L’heure de fermeture arrive sans que l’on s’en rende compte, et nous repartons le sourire aux lèvres.

Le verdict

En résumé, s’il y a une raison d’aller tester Nu Bahia, c’est déjà que c’est un concept unique en son genre et inédit à Montpellier, qui mérite d’être découvert.

On n’a pas forcément le réflexe de sortir de l’Ecusson en soirée, l’emplacement est le bémol du lieu. Mais, en afterwork, repas entre amis, ou un peu plus tard dans la soirée pour boire une caïpi sur un bon mix, toutes les occasions sont bonnes. En fait on peut y passer la soirée entière puisque tout est là !  Le vrai risque c’est de devenir un habitué…

❤ On aime : 

– Le service tardif du restaurant.
– Le fumoir à l’étage, sous la charpente du bâtiment.
– La formule brunch familial du dimanche avec des activités pour les enfants.
– Les mix proposés, avec des DJ ou groupes qui changent selon les soirées (voir selon programme)

☁ On aime moins : 

– L’emplacement, un peu excentré.
– L’absence d’espace extérieur.
– La cuisine brésilienne qui est assez consistante, difficile de trouver des plats si on veut manger léger.

avis-allez-yambiance-branchouilletarifs-raisonnable


Nu Bahia

🏠 4 rue du Lunaret – 34000 Montpellier
⏰ Du mercredi au samedi de 19h à 1h (service tardif)
☎ 07 62 80 79 74
✉ allo@nu-bahia.com
💻 facebook.com/allo.nubahia et instagram.com/nubahia

Article écrit par un invité : Anaïs