Mise à jour : cet établissement a fermé ses portes en juin 2016.

Il m’a de suite intrigué, ce bar un peu étrange planqué en haut de la rue de l’Université. Une devanture à l’ancienne, des bouteilles poussiéreuses, un nom qui pète … il ne m’en fallait pas davantage pour franchir la porte de l’Apothicaire. Suivez le guide.

Le décor

Aah, enfin le week-end ! Il est presque 22h et je profite de mon vendredi soir pour aller tester ce bar à remèdes (oui oui, vous avez bien lu) avec des copains.Quand on passe la porte, la première impression est assez surprenante.

IMG_5977

Couleurs taupe et noisette, loupiotes tamisées ça et là, dalles d’ardoise au sol, tapisseries raffinées sur les murs et puis toutes ces bouteilles qu’on croirait d’un autre siècle perchées un peu partout … L’endroit a un cachet particulier. L’ambiance est cosy et ce mix entre ancien et nouveau me plaît bien. Petit bémol sur le son malgré tout : c’est un peu trop fort, on peine à s’entendre parler.

IMG_5978

La carte

Un serveur avec une coiffure infernale nous apporte la carte. De suite, c’est le coup de cœur … c’est une carte à l’ancienne en papier jauni et  un poil granulé comme on en voit plus aujourd’hui, j’adore. Ok, ya quelques tâches dessus mais ça ajoute un petit charme je trouve (oui les vieilles choses exercent sur moi une fascination toute particulière).

getlstd-property-photo

Surprise, il y a une petite introduction historique sur le métier d’apothicaire et des rubriques tout aussi curieuses : Moûts, Elixir Classique, Antidotes Maison, Tapas …  décidement cette carte me plaît. Comptez entre 9€ et 15€ côté budget pour les cocktails classiques et les recettes maison.

Pour la petite histoire

Ze koueschteune : Pourquoi l’Apothicaire se dit bar à remèdes, et non bar à cocktail comme la carte le laisse supposer ? Parce que l’Apothicaire n’a pas la rigueur d’un bar à cocktails de la trempe de Papa Doble. C’est un bar où les décoctions originales à base de plantes préparées et macérées sur place sont fournies par l’herboristerie de la rue de l’aiguillerie – la seule encore en activité dans toute la ville. L’idée du bar à remèdes prends alors tout son sens.

☞ Une nouvelle carte devrait arriver en mars avec des cocktails aux multiples vertus (détox ou détente par exemple).

 L’Apothicaire ? Ce nom est un petit clin d’oeil au passé de la ville. Ville réputée pour ses éminents médecins depuis le moyen-âge, Montpellier a accueilli en son sein les premiers apothicaires qui à l’époque se trouvaient … rue de l’Université.

Nos cocktails

On commande quatre cocktails fait-maison : deux cocktails Mlle.Mars (à base de champagne et de fraise), un Keith Collin (fruits exotiques et vodka) et un GDM Martini (citron vert et vodka made in Montpel’ yes bro).

IMG_5979

Nos jolis cocktails arrivent quelques minutes plus tard, (j’aime bien le petit morceau de fruit de la passion en équilibre sur la feuille).

Par contre au niveau du goût, c’est une surprise. Au début on trouve ça bizarre, ce sont pas les saveurs auxquelles on s’attendait … chacun goûte le breuvage de l’autre et c’est le GDM Martini remporte la palme. On regoûte. C’est étonnant mais c’est bon et finalement on siffle très vite l’intégralité de nos cocktails. Garçon, quatre shooters s’il vous plaît !

Verdict

Un décor atypique, un concept original, une carte qui détonne, des prix abordables, une équipe sympa … L’Apothicaire pourrait bien devenir mon nouveau QG Cocktails.

Banniere-Top

L’Apothicaire
13 rue de Ratte
Ouvert du mercredi au dimanche de 18h à 01h

Retrouvez l’Apothicaire sur sa page Facebook