10anecdote

Aaah, le printemps. Les oiseaux gazouillent, l’air est doux, les rues sont pleines, les touristes reviennent … C’est le moment parfait pour flâner en ville / se caler en terrasse / se faire une grosse beuverie et surtout épater la galerie avec 10 anecdotes étonnantes sur Montpellier.

Record de longévité pour la Fac de Médecine

Vous vous baladez tranquillou dans le centre historique avec votre Tonton Marcel, quand celui-ci tombe en extase devant les murs de la Faculté de Médécine : « vindiou, la belle bâtisse ! L’a pas l’air jeune. ».

Vous pourrez lui apprendre qu’effectivement, elle est pas toute jeune  : c’est la plus ancienne université encore en activité en France, en Europe et dans le monde entier. Cette vieille dame a plus de 800 ans.

Le donut de Confucius

Une vague connaissance vous a invité en soirée et affirme que l’espèce d’énorme sculpture rouge de 8 mètres de haut plantée devant la faculté de Sciences s’appelle « Le Donut ». Vous pourrez lui rétorquer qu’en vrai, son petit nom c’est « Hommage à Confucius ». Rien à voir avec un donut, donc.

Donuts

Une prison face au Peyrou

Vous prenez un bain de soleil au jardin du Peyrou en bonne compagnie quand votre ami(e) pointe du doigt un gros batîment à gauche de la porte du Peyrou.

Gonflez la poitrine et expliquez lui qu’il s’agit d’une ancienne prison édifiée au XIXème siècle. Pleine de monde jusqu’en 1988, elle est aujourd’hui vide et classée au patrimoine national.

Le premier jardin royal de France

Vous emmenez votre ami fraîchement débarqué de Paris au jardin des plantes pour un aprem’ détente. Il s’étonne : « Ben, il est bizarre, ce jardin, il ressemble pas à ceux de Paris .. il est récent non ? »

Rabattez lui gentiment le caquet en lui apprenant que notre jardin des plantes est le tout premier jardin botanique de France, fondé par le roi Henri IV. Unique en son genre, le bougre a quasi cinq siècles. Non mais ho.

Monsieur le baron

Votre collègue fana de politique locale croit tout savoir sur Philippe Saurel ? Demandez s’il est au courant que monsieur le maire est aussi un baron.

Eh oui Saurel fait partie de la « Confrérie des barons de Caravètes », qui rassemble depuis des années les descendants des grandes familles montpellieraine et accueille désormais des « barons » né à Montpellier d’un parent également né à Montpellier.

La fausse prédiction de Nostradamus

En traversant le boulevard Henri IV avec des copains, vous passez à côté de la Tour des Pins. Racontez qu’elle s’appelle comme ça parce qu’il y avait autrefois des pins plantés à son sommet et disparus depuis – et marrez vous bien fort en ajoutant que Nostradamus avait prédit que si ces pins venaient à disparaître, Montpellier s’éteindrait avec eux (mouhahaha).

Carnage aux Beaux-Arts

Un de vos amis trouve que les Beaux Arts sont devenus super bobos. Racontez lui que jusqu’en 1985, ce qu’on faisait aux beaux arts n’était pas joli-joli … puisque c’est là qu’étaient les abattoirs, qui à l’époque tournaient à plein régime.

Le filet d’eau qui sent pas bon

Et achevez le en ajoutant que le Verdanson, ce petit filet d’eau qui serpente jusqu’au Lez et se change en torrent par temps d’orage s’appelle à l’origine le « Merdançon ». Faut dire que c’est là que les tanneurs (situés sur le quai éponyme) déversait déchets et restes de peaux, et ça puait la m …

Un château à la Mosson

Vous allez au restau en famille et entendez à l’autre bout de la table Tata Monique se plaindre du manque de culture G des jeunes générations.

C’est le moment de lui clouer le bec en racontant qu’avant, à la Mosson, il y avait un château. Un beau et grand château appartenant au baron de la Mosson et reputé pour ses fêtes somptueuses ; il a été détruit en 1750 et il n’en reste à présent que quelques vestiges. Et bim !

Résistance

Et si ça ne suffit pas, révélez que la plus célèbre photo de Jean Moulin – celle qu’on trouve dans tous les bouquins d’histoire – a été prise à Montpellier par son ami d’enfance Marcel Bernard, alors qu’il s’appuyait contre l’aqueduc Saint-Clément près du Peyrou.

 

 

☞  Pour dénicher ces folles anecdotes,  la team Montpellier CityCrunch a joué les rats de bibliothèque (on a plongé gaiement dans les archives et lu des tas de bouquins sur l’histoire de la ville), arpenté le net (blogs spécialisés, etc), écouté les anciens et les légendes populaires. Et vous, vous en connaissez des anecdotes farfelues sur Montpellier ?