Il est 17h30, la nuit commence à tomber et le vent m’envoie ses bourrasques glacées dans la figure : il me faut un truc chaud, vite ! Pour changer du traditionnel chocolat chaud, je vais me chercher une bonne petite soupe chez Urban Soup.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je passe la porte, aaah il fait bon ici. Sympa, cette petite musique Rock’n’Roll. C’est tout petit par contre, et les couleurs sautent aux yeux : orange pétard, vert pomme, blanc cassé,  un vrai festival.

Le concept

Urban Soup a un concept original. Vous voyez le gros bac gris devant l’entrée ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il contient en fait un grand choix d’ingrédients, des légumes surtout mais aussi des féculents, des champignons, etc. L’idée c’est de composer soi-même sa petite soupe ou sa petite purée en piochant dans les ingrédients mis à disposition – le tout est ensuite mixé et servi chaud, sur place ou à emporter.

☞  Il y a des produits bruts mais aussi des mélanges déjà préparés (lard, lentilles, oignons et carottes par exemple). 

☞  Pas d’inspiration ? Les patrons y ont pensé et préparent chaque jour une recette différente.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Carotte, brocolis, choux de bruxelles, oignons, patates douces, champignons, pois cassé, ail, persil … le choix ne manque pas.

Une fois la purée/la soupe mixée, on peut y ajouter toutes sortes de choses : oignons frits, croûtons à l’ail, poivre au citron, gruyère, sel, poivre … sans avoir à payer un supplément.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tout est en libre service sur le comptoir, y’a plus qu’à se servir.

On peut aussi étoffer un peu son plat en ajoutant des amuse-gueule comme des raviolis au fromages, de nouilles chinoises ou des dés de jambons (à moins d’1€30). Ou alors opter pour une formule complète à 7,50€ ou 9,50€ comprenant soupe/purée à petit ou grand format avec eau minérale, fromage blanc et dessert maison.

Comment ça marche

Que ce soit pour la purée et pour la soupe, il y a deux formats : le petit bol, d’à peu près 30cl pour 4,50€ ou le grand, environ 50cl et qui coûte 6,50€. On prend le sachet correspondant à la taille choisie (petit ou grand donc) et on sélectionne ses ingrédients dans les petits paniers verts. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’étais venue pour me faire une petite soupe à la base mais je change d’avis lorsque le serveur me dit que pour la purée, c’est pas obligé de choisir forcément des patates (ils y ajoutent des flocons pour lui donner de la consistance). Voilà qui est intéressant, ça me changera de la classique  purée de patates.

Dégustation Time

Je prends un petit sachet et choisis mes ingrédients en laissant libre cours à mon inspiration : potiron, châtaigne, champignon, carottes, pois cassé et patates douces. Le sachet a l’air rikiki mais finalement on en met pas mal dedans ! Un petit passage au mixeur, et hop en 2 minutes c’est prêt.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je goûte : c’est bien chaud et consistant. On sent bien le goût du potiron, de la châtaigne et des pois cassés … ce qui me surprends un peu, vu qu’il s’agit de surgelés et que pour moi qui dit surgelé dit fade. Eh ben non, ça a du goût, et les oignons frits associés aux croûtons à l’ail relèvent le tout à merveille. Mine de rien, je suis assez fière de ma mixture. 

☞ Urban Soup s’explique sur le pourquoi des surgelés : les légumes sont récoltés au « sommet de leur maturité » ce qui préserve leur saveurs et leurs vertus naturelles – contrairement à ce qu’on trouve dans les supermarchés. C’est aussi un moyen de garantir un niveau d’hygiène optimum et d’offrir un large choix de produits. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je regarde les passants déambuler avec leurs gros manteaux et leurs écharpes remontées jusqu’au nez dehors et  je suis bien ici, au chaud dans ce petit local tranquille avec ma purée – que j’ai du mal à finir d’ailleurs. Moi qui craignais des portions trop petites, je vais devoir l’embarquer pour la finir tranquillement à la maison (faut dire que j’ai pas choisi les ingrédients les plus légers).

Urban Soup l’hiver, Urban Fruit l’été

 

Le truc magique avec Urban Soup, c’est qu’il change de visage à l’arrivée des beaux jours. Quand l’été pointe le bout de son nez, il se transforme et devient Urban Fruit. 

L’hiver, Urban Soup propose soupe et purée pour se réchauffer, l’été, c’est Urban Fruit qui prends le relais avec milk-shakes et smoothies rafraîchissants. Dans les deux cas le concept reste le même : laisser libre cours à son imagination et à ses envies pour composer soi-même une bonne petite soupe ou bon petit smoothie mixé sur place.

Verdict

Un petit local sympa et bien placé, un service rapide, un concept qui pète, des tas d’ingrédients à dispo …  Urban Soup nous a bien plu et on attends l’été avec impatience pour aller tester Urban Fruit.

On a aimé : le concept du Do it Yourself et l’idée d’adapter les plats selon les saisons –   fallait y penser.

On a moins aimé : le prix, un peu élevé quand même.
Banniere-Top

Urban Fruit & Soup
4 grand rue Jean Moulin
Ouvert de 11h à 20h sauf le dimanche

Retrouvez Urban Fruit & Soup  sur leur site officiel ou sur Facebook