C’est curieux on dirait que la ville a été frappée de burgerite aigue, de nouvelles enseignes poussent un peu partout comme des champignons après la pluie. L’occasion pour moi d’aller tester l’une d’entre elle : le Holy Cow Gourmet Burger. Suivez le guide.

Quand on entre

C’est avec mon chéri que je décide de me pointer devant l’Holy Cow Gourmet Burger un mardi vers 13h.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Passée la petite terrasse, on arrive dans une grande pièce assez haute aux couleurs flashy ; vert menthe, rouge vif et blanc cassé. À gauche, une énorme carte murale et de longues tablées en bois où trônent les fameux pots de ketchup à l’américaine – vous savez, ceux qu’on voit dans les séries ? Il y a des tableaux marrants sur les murs et dans les enceintes, un air de folk endiablé renforce l’ambiance made in USA.

Ambiance_HolyCow

La carte

La serveuse nous explique en détails l’immense carte murale. Holy Cow Gourment Burger propose différents types de burgers, à base de bœuf, de poulet, ou de canard allant de 6,90€ pour le Big Beef et à 10€ 90 pour le Swokin’ Holy CowBoy ou le King Kong Carnivore.

Ils servent également des menus incluant burger + frites + sirops à volonté (il y a quatre parfums : Pomme/Gingembre, Fleur de sureau, framboise et thé glacé), entre 9€90 et 14€90.

Il y a aussi des menus enfant, des menus spéciale grosse dalle (avec un steack de 330gr) des menus végétarien et deux menus étudiant. Ils ont pensé à tout apparemment.

À table !

« Ya trop de choix ! » s’affole mon copain, le regard rivé sur la carte. Il a pas tort, il y a là plus de vingt burgers différents … On commande finalement un menu Mexicana et un menu Smokey Big Cheese & Bacon, et filons nous servir deux grands verre de jus Pomme/Gingembre. Mouais, il a pas trop de goût ce soda et puis ça manque de glaçons.

En même pas cinq minutes, la serveuse revient avec les burgers et une petite sauce mayonnaise épicée. Hmm, ça m’a l’air bon.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Alors que je m’amuse de la forme lègèrement ondulées des frites, mon homme passe à l’attaque. Il croque dans son burger (boeuf, chorizo, red salsa bean, avocat, sauce piquante) et se régale, « super bon ! » qu’il dit. J’attrape le mien (bœuf, fromage, bacon, sauce barbecue et oignons caramélises) et croque à mon tour : le pain brioché est bien moelleux, le steack juteux et consistant, la sauce barbecue bien sucrée … par contre je ne sens pas les oignons, déplore l’absence de tomates et trouve que ça manque d’assaisonnement. Bilan mitigé, donc.

C’est bon, mais honnêtement je m’attendais à mieux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On dirait des chips, non ?

En moins de 10 minutes, mon ogre d’homme a tout dévoré et lorgne sur mes frites. « J’ai encore faim … ». Quoi ?! C’est pas possible, burger + frites ça cale quand même ! Mais bizarrement, une fois mon menu terminé, je dois avouer que moi aussi j’ai encore un petit creux – chose qui n’arrive jamais quand je me goinfre un burger. Pour moi, c’est donc un gros FAIL.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On a tout mangé et pourtant on a encore faim

Verdict

Un service efficace, un décor à l’américaine sympa, une carte impressionnante et originale conçue pour satisfaire les goûts les plus exigeants, des prix attractifs, de bons burgers …  Holy Cow Gourmet Burger ne manque pas de charme. Mais j’en sors malgré tout déçue. Mon burger manquait de goût, de verdure et – fait intolérable de la part d’un burger – m’a laissé un creux sur le ventre.

Dommage, car ce gros défaut mis à part, Holy Cow a tout pour plaire.

 

avis-mouette-3sur5

Holy Cow Gourment Burger
16 rue Boussairolles
Ouvert tous les jours
du dimanche au mercredi : 11h- 22h
du jeudi au samedi : 11h – 23h