Parfum1

Parfum4 Parfum2

J’ai toujours été fan de la bouffe asiatique.

J’ai d’ailleurs accueilli avec joie et appétit la tendance à la modernisation qui a marqué ce type de cuisine ces dernières années.

Aujourd’hui, cuisine asiat ne rime plus (trop) avec déco kitchouille, plats plein de glumate et statuette de chat qui fait coucou. On a vu éclore plein de nouveaux concepts assez cool comme la cuisine fusion, les bars à ramens ou les banh mi.

Alors quand j’ai appris qu’un resto à dimsums venait d’ouvrir à Montpellier, j’ai fait des petits bons d’excitation pendant au moins 5 minutes avant d’appeler la team de CityCrunch pour qu’elle rapplique illico tester cette nouvelle adresse.

Mais c’est quoi des dimsums ?

Les dimsums sont l’équivalent des tapas en Asie : un ensemble de petites portions à gringotter et partager. La plupart des dimsums sont préparés à la vapeur et servis dans des petits paniers en bambou, mais on en trouve aussi des préparés au four ou grillé.

Voilà, vous vous coucherez moins bêtes, ce soir.

Parfum d’ailleurs

Je retrouve la team devant le Parfum. Le restaurant est situé dans le quartier des Beaux-Arts, mais une fois franchie la porte, on se sent tout de suite ailleurs.

« OMG, qu’est-ce que c’est classe ! »

La déco du lieu nous scotche immédiatement.. On n’est plus à Montpellier, on est à New-York, à Londres ou à Paris. Bref, une ville où l’on aurait l’habitude de trouver ce genre de lieu au concept abouti. Les Beaux-Arts nous paraissent être à des milliers de kilomètres maintenant…

Après avoir traversé un couloir flanqué d’une rangée de lanternes chinoises on déboule sur une immense pièce. D’un coté un interminable bar à cocktail à l’éclairage changeant, de l’autre des tables dépareillées mais chics.

Le chef de rang au look retro-branché nous guide jusqu’au patio. On s’installe à notre table au milieu des plantes et de la déco vintage.

Cocktails et raviolis

On commande chacun un cocktail, l’autre spécialité de la maison, et plein de dimsums.

Nos cocktails arrivent rapidement. La présentation tout comme les saveurs font dans l’originalité. Jugez plutôt : le Chinese Mule se compose de pesto de coriandre avec gingembre frais, soda au gingembre, citron vert et vodka quand au Shi Shi Na Na, c’est un subtile mélange de menthe, citron, liqueur de noisette et champagne.

Bref, c’est surprenant et super bon.

parfum7 Parfum6 parfum5 parfum8

Seul petit bémol : la glace semble voler la vedette à l’alcool relégué au rôle de figurant. Un cocktail bon c’est bien, mais l’important est qu’il produise l’effet désiré : à savoir nous griser un tout petit peu pour le début de la soirée.

Après une attente interminable nos dimsums arrivent enfin et on se jette dessus.
On soulève des paniers, piquons nos bagettes et trempons dans des sauces, les petites merveilles qu’on nous a apportées.

parfum12 pafum 11 parfum13
parfum 9

Raviolis à la ciboule et aux crevettes, dumpling pékinois, brioche vapeur au porc laqué, rouleaux de crevettes au sésame… Le gout est au rendez-vous et on apprécie que les saveurs n’aient pas été trop édulcorées pour satisfaire les palais occidentaux. Un vrai régal.

On termine le repas sur des desserts qui se montrent eux aussi à la hauteur avec une bonne touche d’originalité, comme le surprenant cheese cake au yu zu.

Parfum3

Verdict Final

❤ On a aimé :

  • Le lieu : qui a lui seul mérite qu’on vienne manger
  • La nourriture : la tradition et l’originalité se marient parfaitement
  • L’originalité des cocktails : on commence en avoir un peu marre du mojito ^^

☁ On a moins aimé :

  • Le service dépassé (quoi que fort sympathique) : on mettra ça sur le compte du lancement en espérant qu’ils se rattraperont vite.
  • Le manque d’alcool dans les cocktails (alcooliques nous sommes !)
  • La musique : trop forte et pas adaptée. Dommage que l’ambiance sonore ne colle pas plus à la déco du lieu. Là ça faisait vraiment électro de supermarché un peu trop bourrine.
  • Les prix : 12€ le cocktail, entre 6 et 8€ le dimsum, la note peut vite grimper même si les prix sont justifiés au vu du lieu et de la qualité des plats.


Au final malgré quelques petits défauts, le Parfum est un lieu exceptionnel.
Cela fait vraiment plaisir de voir de tel concept-bar ouvrir dans notre ville (Pour une fois que Montpellier n’a pas 10 ans de retard).

Certes les prix sont un peu élevés (moins cher ça aurait pu devenir une super cantine) mais ce lieu est tellement unique, qu’on ne rechignera pas trop à dépenser un peu plus.

Allez hop, on lui met une bonne note :

avis-mouette-4sur5

Le Parfum
Ouvert du mercredi au dimanche de 19h à 11h.
55 bis rue de la Cavalerie
34000 Montpellier
Tel : 04 67 84 86 15
Page Facebook