Si on nous avait dit il y a quelques mois qu’on rentrerait dans un caisson à -94°, on l’aurait jamais cru … et pourtant on l’a fait ! Invités par l’équipe de CryoMed Millénaire, nouvelle entreprise implantée à Odysseum depuis décembre 2017, on s’est laissé tenter par l’expérience insolite de la cryothérapie (même si au début on avait un peu peur quand même).

Cryo – quoi ?

Thérapie. Cryothérapie. En gros c’est de la thérapie par le froid ; une pratique originaire du Japon qui consiste à s’immerger dans un froid glacial pendant une très courte durée, chose qui a de multiples bienfaits aussi bien sur le corps que sur l’esprit – on vous en dira plus au cours de l’article les p’tites mouettes.

Dans le cas de CryoMed sachez qu’il s’agit de cryothérapie du corps entier (chez d’autres entreprises spécialisées, il peut s’agir d’une partie du corps seulement) qui repose sur l’utilisation d’air froid (et non d’azote liquide comme ça peut être pratiqué ailleurs) d’où le terme de « cryo-air ».

Vous êtes toujours là ?
Parfait. Allez on vous emmène avec nous à la découverte de cette activité pour le moins … déroutante.

Étape 1 : aller sur place

C’est un mercredi vers 13h qu’on se rend chez CryoMed (on avait réservé la séance auparavant). Comme c’est à Odysseum on descend place de France, hop on traverse le rond point du Mac’Do et nous voilà devant le centre médical Odysseum – oui parce que c’est là que l’endroit se trouve.

centre médical odysseum

On est un peu surpris par l’ambiance d’hôpital qu’on découvre à l’intérieur. Blancheur immaculée, néons, décors aseptisés … en montant jusqu’au 1er étage (par l’ascenceur vu qu’on est des feignasses) on jouxte les services d’endocrinologie, de neurologie, de kinésithérapie (et de plein d’autres trucs finissant en « i »).

cryothérapie corps entier montpellier

Limite on a l’impression qu’on vient faire une radio.

Étape 2 : remplir la paperasse

On trouve facilement la porte de CryoMed où une jeune femme nous invite à retirer nos manteaux et à remplir chacune un formulaire recto-verso (car il y a, évidemment, des contre-indications).

cryothérapie montpellier

Il contient pas mal de questions médicales auxquelles il faut répondre par oui ou non. Du style êtes vous concerné par un infarctus du myocarde, êtes vous touché par de l’hypertension artérielle, avez vous un implant sous-cutané, toussa … à la lecture de ces termes médicaux-barbares, ayé, on commence à flipper.

La classe absolue.

Ensuite on nous file des crocs à notre pointure et on va dans la salle d’â côté (#maman). On croise au passage une jeune fille qui sort justement de sa cryothérapie : devant nos mines pas franchement rassurées pour ne pas dire déconfites, elle nous dit tout sourire « vous inquiètez pas ça va aller, moi j’en suis à ma vingtième séance ! ».

Effectivement ça nous rassure un peu – merci chère inconnue.

Étape 4 : check-up et mise en tenue

Ça y est on voit le fameux caisson cryoair ! 

Mais avant d’y aller, on s’installe sur le canapé en compagnie de la jeune femme qui nous a reçu tout à l’heure pour un check-up réglementaire. Elle revient d’abord sur les formulaires qu’on vient de remplir (nous demande notamment des précisions sur les soucis de sommeil qu’on y a indiqué et leur origine, entre autes) et nous explique en détails les consignes et précautions qui y figurent.

bien être montpellier

Elle est professionelle, rassurante et sympathique (par contre on lui a pas demandé son prénom … qui était peut-être écrit sur sa veste mais bon on n’était pas trop occupés à boire ses paroles on a pas fait gaffe).

Toute humidité est proscrite juste avant une séance de cryothérapie car l’humidité renforce – et de beaucoup – la sensation de froid. Là il s’agit dun air froid certes mais sec ce qui est bien, bien mieux. Du coup défense d’aller courir, de se doucher ou quoi que ce soit qui implique de l’eau sur la peau juste avant la séance !

Avant de venir, on nous a demandé de prendre un bonnet, des gants et des chaussettes car les extrémités de la peau sont les parties les plus sensibles au froid, il faut donc faire gaffe à bien les recouvrir. Notre accompagnatrice vérifie la validité de ceux ci et remplace ceux qui ne sont pas conformes à ce type d’expérience (en l’occurrence, nos gants qui laissaient filtrer l’air + les chaussettes trop fines de Zigoute).

Ensuite hop direction la cabine pour se changer. On a un look totalement improbable : maillot de bain, bonnet en laine, gants et chaussettes polaires. Appelons ça le « cryo-look ».

Étape 4 : à nous le froid !

Bon, voilà.

On y est.

On va passer trois minutes top chrono dans ce caisson à – 94°. *GLURPS*

détente montpellier

Souhaite nous bonne chance Crunchette !

Et c’est qu’une fois nos peignoirs tombés qu’on réalise ce dans quoi on s’est embarqué… mais pas question de reculer on est là alors on y va ! L’accompagnatrice lance Happy de Pharrel Williams (oui on peut écouter de la musique dedans, ça aide à se détendre et à faire passer le temps c’est chouette), nous ouvre la porte : on s’y précipite.

Étape 5 : détente

Trois minutes à -94° plus tard, nous voilà ressorties.

Anecodte : l’extremité de nos poils de bras a eu le temps de devenir blanche, c’est marrant. (Réflexe idiot : vérifier qu’ils sont toujours blancs en sortant) (Réponse : non)

On vous rassure : on est sortis de là indemnes et entiers. On a eu froid évidemment mais c’était pas insupportable, on a pas senti d’horribles brises glacées nous mordre la peau et on ne sort pas de là à moitié congelé comme on pourrait se l’imaginer. On a pas eu mal non plus, pas de picotements, pas de gerçures, rien … Bilan positif donc !

Après chacun réagit différemment. Certains sont sortis en claquant des dents d’après la jeune femme qui nous accompagnait.

Et au niveau des sensations ? Ben d’abord une sensation de légéreté, de détente, d’apaisement … et en quittant la clinique, la sensation d’être totalement déphasé, bien mais déphasé, et fatigué aussi. Ça nous a pas laissé indifférentes, ça c’est sûr.

Pour qui ?

Ce qui est intéressant avec la cryothérapie c’est que comme ses bienfaits sont multiples, de multiples troubles et pathologies peuvent être soignés de cette façon : anxiété, stress, troubles du sommeil, eczéma, fatigue, surpoids, douleurs chroniques, pathologies lourdes … et oui, elle a un effet sur tout ça. Elle permet aussi d’améliorer la récupération après l’effort ; un champion de boxe est passé quelques temps avant nous d’ailleurs.

Du coup qu’elle s’adresse en fait à toute personne souffrant de ces pathologies.

Et à quel tarif ?

On a pas payé, on a donc demandé à connaître les tarifs pratiqués par la maison.

Surprise : c’est pas si cher que ça ! 

☞ 28€ la séance découverte

45€ la séance (hors découverte)

Abonnements à partir de 12€ (la séance) 

Et bonne nouvelle : la prise en charge mutuelle commence à se faire.

L’avis des chroniqueuses

Maintenant qu’on vous a expliqué en détail le concept et le déroulé de la séance, place aux avis de nos deux chroniqueuses-testeuses.

L’avis de Crystal

Arrivée sur place, on rigole avec Zigoute, mais derrière le stress est palpable. Je me dis « qu’est-ce que je fous là ?? » et « béni le ciel que Zigoute soit avec moi ». Puis, en parlant avec la gentille dame, mon stresse diminue puis disparaît totalement. L’excitation revient et je suis fin prête à braver le plus grand froid de ma vie ! Parée d’accessoires hiver-été, trop-fashion-trop-moche, façon défilé de mode, on rentre dans la chambre froide.

Franchement, je m’attendais à mûrir de froid, comme dirait la mûre dans Oasis, mais en fait pas du tout ! C’est vraiment supportable. Je suis surprise de voir que le corps humain peut supporter pas mal de choses – bon à petite dose quand même. Vers la fin, je commence à sentir le froid, je tremble un peu et décide de suivre Zigoute, qui s’aère les aisselles *oups* bat des bras, pour me réchauffer.

Je ressors de ces 3 minutes, fière de moi et ravie d’avoir tenter cette expérience insolite ! En partant, je me sens bien et détendue. Dans l’aprem, je sens la fatigue s’installer et là, en écrivant ces mots, je peux te dire que j’ai hâte d’aller me coucher et voir si mon sommeil sera meilleur !

L’avis de Zigoute

J’avoue, j’ai dit oui sans même savoir dans quoi je mettais les pieds. C’est tout moi ça.

En tous cas d’emblée quand on débarque à la clinique, on comprend que la cryo c’est pas une activité, un jeu ou un loisir : ça se fait clairement dans une démarche thérapeutique et médicale. Figurez vous que je l’avais pas forcément perçu comme ça au début, pour moi ça avait un côté fun. Quand on nous déballe la liste des bienfaits alors là je reste bouche bée : TOUT ÇA ?! SERIEUX ?? Mais c’est magique comme truc !

Puis vient le moment de passer à la casserole. Moi qui suis fille du Sud, moi qui ait connu l’Afrique et la chaleur du désert, le froid ben … j’aime genre pas – du – tout – ça. En culotte avec mes chaussettes polaires, mes gants pis mon bonnet je me dis « bordel ma fille dans quoi tu t’es encore fourrée … » pis, bon, j’me lance.

« OUAAAAHHH ! » Le choc thermique est bel est bien là, direct mes mains se planquent sous mes aisselles. Mais le temps passant, je m’adoucis, et m’habitue. Ça va, en fait. Je me lance même dans une danse des aisselles comme dirait Crystal x) Je sors de là fière de moi déjà, mais surtout détendue et apaisée. Par contre de retour chez moi, c’est le méga gros coup de barre !

Le lendemain, malgré une bonne nuit de sommeil, je suis toujours crevée par contre… ça se calme après. Je me demande ce que ça donne quand on fait des séances quotidiennement ? Sacrée expérience en tous cas !


CryoMed

🏠 Centre Médical Odysseum, 194 avenue Nina Simone (1er étage)

🚊 Ligne 1, arrêt Place de France

🌐 Page Facebook / Site Web