FullSizeRender(1)

Aujourd’hui je décide de mettre un coup de projecteur sur le jeune mais néanmoins très audacieux promoteur de soirée Hamza Qabil.
Ma rencontre avec Hamza date de mi-janvier lorsque j’ai été invitée à la soirée d’ouverture d’Existenz, un nouveau lieu de la nuit à la Villa Nova.  À peine la porte d’entrée passée, je m’aperçois qu’une nouvelle notification Facebook vient de tomber (je suis accro à mon portable même en soirée, bad bad bad !!!!) : * Hamza vous demande comme ami !
Un peu intriguée, je demande à mon entourage s’ils connaissent cet ami virtuel. Coïncidence ou pas, ils me disent qu’il s’agit de notre hôte. Le concept et la réalisation de la soirée c’est lui (en collaboration avec la direction artistique d’ExistenZ of course !)

En Mai 2016 nos chemins se recroisent à l’anniversaire d’un hôtel huppé de Montpellier j’en profite pour lui poser quelques questions. Depuis, il a l’ambition de faire bouger Montpellier, de créer des événements de grande envergure dans le sud de la France. Amateurs de sorties nocturnes : ce jeune homme est un profil à suivre …. !

Pour commencer : une petite bio rapido !

J’ai étudié à la Faculté de Droit et à Science Po à Nice. Responsable événementiel et vice-président du Bureau Des Étudiants (BDE) de droit sur la Côte d’Azur, j’ai développé un réseau dans le milieu de l’événementiel assez rapidement en faisant mes preuves sur des événements comme la journée d’accueil des étudiants (5000 personnes sur une journée complète) ou encore les Jurist Afterwork, une sortie branchée qui a lieu une fois par mois dans des établissements de prestige comme la Villa Garibaldi, l’Hôtel Negresco, le Plaza Hôtel, devenue une référence.

Cette année je donne de mon temps pour une action de bénévolat à l’Institut de Cancer de Montpellier pour faire de la prévention Sport & Santé pour les enfants âgés de 6 à 11 ans. Passionné de sport et handballeur depuis une dizaine d’années, j’ai joué pour MHB, Nice ABSTP, Cagnes Sur Mer et MUC.

Est ce que tu as toujours su ce que tu voulais faire ?

Oui, depuis tout petit je savais qui je voulais devenir et dans quel domaine de professionnalisation : je voulais intégrer les services de renseignements ou bien reprendre la société de mon père (un cabinet d’expertises et d’identification automobile). Aujourd’hui j’ai appris un nouveau métier, celui de créer un événement de A à Z, ça a bouleversé mes plans mais et je ne peux plus m’en passer. C’est cette adrénaline positive qu’il me faut. Le fait de savoir qu’on vous attend au tournant et le fait de savoir que le jour J on a réussi à déplacer des personnes d’un point A jusqu’à votre soirée, je trouve ça fantastique et addictif.

À partir de là, quel est ton parcours ?

Mon parcours est atypique. Je n’étais absolument pas fait pour être organisateur de soirées, par contre j’étais un grand consommateur d’événements. Les rencontres sont déterminantes dans ce milieu : la première avec mon mentor, Cédric à fait de moi « un petit organisateur » sur Nice. Il a su me présenter aux bonnes personnes sur la Côte d’Azur. Puis avec Ronan Stephano sur Montpellier. J’aime les soirées de qualité, où l’on se sent dans une « insouciance totale » mais aussi où on se sent pas escroqué. Mettre le prix dans une bonne assiette de tapas d’accord tant qu’elle n’est pas de chez Picard ou Métro.

FullSizeRender

Pourquoi Montpellier ?

Je suis revenu sur Montpellier depuis janvier 2016 pour des raisons personnelles. Avec mon expérience, j’ai voulu bousculer les codes de la nuit montpelliéraine avec des soirées à thème dans des endroits atypiques comme la Villa Nova et son club privé ExistenZ.

Quel est ton meilleur souvenir en tant que professionnel, du moins pour le moment ?

La journée d’accueil des étudiants de la Côte d’Azur. Une journée où 5000 étudiants de la Côte d’Azur, Sophia Antipolis à Monaco en passant par Nice étaient réunis. Une matinée avec un parcours dans la ville de Nice avec des étapes, une après-midi dans un complexe où les facultés se rencontrent en partageant des épreuves sportives, de véritables olympiades. Chaque faculté et école a ses propres couleurs. Le soir tout le monde se retrouve dans une énorme salle, l’équivalent pour Montpellier de l’Arena, pour la plus grosse soirée étudiante de France ! Cette journée est gratuite et elle permet aux étudiants de découvrir la ville, mais aussi de se rencontrer, de partager et d’échanger.

Capture d’écran 2016-06-16 à 15.00.28

Quel événement rêverais-tu de mettre en place ?

Une journée d’accueil des étudiants sur Montpellier avec l’aide des bureaux des étudiants à moyen terme. Un Festival Art & Musique gratuit sur la place de l’Hôtel de Ville avec des têtes d’affiche de renommée internationale.

Le monde de la nuit, un monde impitoyable ?

C’est un milieu très difficile même si c’est ce qu’il me plaît. Je n’aime pas la facilité, la normalité ou être juste moyen et ce milieu-là est dans les extrêmes. Il faut rencontrer les bonnes personnes, éviter tous les charlatans et malheureusement il y en a beaucoup. Le milieu de la nuit vous regarde avec mépris et vous dit « Qui c’est ce gamin ? Il se croit à Monaco avec ses soirées  » ou encore  » Tu crois que tu peux t’installer sur Montpellier comme ça ? Tu es encore jeune «  des conseils qui ressemblent plus à des menaces cachées. Je ne me formalise pas car je suis tout nouveau et il me faut encore faire mes preuves.

Je ne me plains pas je préfère avancer, faire ce que j’aime, une soirée de qualité avec des gens de qualité dans un endroit de qualité. Les montpelliérains sont très critiques et très exigeants. C’est compliqué de faire bouger du monde. Ils sont méfiants, ils aiment bien leurs sorties établies, toujours aux mêmes endroits. Je leur propose : « Venez vers Gambetta derrière la sécurité sociale » une grosse claque à leurs habitudes ! Ils sont venus la première fois pour me faire plaisir et m’encourager : 226 personnes à l’inauguration et j’ai eu droit à « Hamza, comment tu as fait pour déplacer autant de jolies filles dans ce quartier un peu underground ? » ça m’a fait rire sur le coup.

Après ces soirées, j’ai eu beaucoup  d’encouragements, des remerciements, et des demandes pour travailler dans d’autres établissements sur Montpellier. Ce monde de la nuit qui était méfiant est devenu amical.

13346703_10209487102319798_2435540108833645376_n

Ton prochain concept de soirée ?

INSOUCIANCE est pour moi le concept à développer sur Montpellier. Je vais le développer sur deux dates sur la terrasse de l’hôtel Crowne Plazza en centre-ville. Le thème est l’insouciance, la nonchalance, ceci autour de tapas faites par un chef, d’un bon son qui ne tombe pas dans la vulgarité commerciale et de cocktails au bord d’une piscine … Que demander de plus ?

Les événements INSOUCIANCE sont uniquement sur réservations ou invitations. Pourquoi ? Parce que ça me permet de filtrer mes invités et d’éviter d’avoir 10 agents de sécurité. Je fais un travail en amont pour que la soirée se passe comme si on organisait une fête conviviale chez soi. Juif, Musulman, Catho, Athée… Arabe, Noir, Blanc, Jaune… Gay, Hétéro…  je m’en moque complètement. Mon idéal est d’avoir toutes ces personnes, d’avoir leurs diversités. Mon physio ne vous jugera donc pas à votre confession, à vos pratiques ou couleur de peau. Pour avoir une invitation valable pour deux personnes il suffit de m’envoyer un message sur Facebook ou bien sur mon portable. Vous pouvez accéder à mon événement si vous êtes joyeux, en tenue correcte et élégant, et que vous ayez un minimum de portefeuille de consommation.

Riches et arrogants, belles mais pique-assiettes, vous pouvez rester chez vous.

FullSizeRender

* Pour finir, quel est ton projet le plus fou ?

À court terme j’aimerais effectuer un événement jamais encore réalisé sur Montpellier pour terminer la saison d’été en beauté. Un petit indice : près de 50 mètres de long, un artiste international, 150 privilégiés sur une journée non-stop au rythme de l’eau et des basses.

 

Merci à Hamza pour ses réponses spontanées. Pour la petite histoire la photo de couverture a été prise devant son école primaire, quartier Gambetta, à Montpellier (ça lui tenait à cœur). Pourquoi ? Parce que dans cette école il a vécu de belles choses, et c’est aussi pour rendre hommage à certains de ses camarades d’école en situation difficile aujourd’hui.

Retrouvez sur facebook le prochain événement signé Hamza Qabil !