Sur la Com’, les passants s’arrêtaient pour écouter sa musique et le regarder jouer de sa gratte tantôt comme une guitare tantôt comme une percu, taper sa cymbale et souffler dans son harmonica. Rencontre avec MarKuz, musicien-chanteur qui nous vient d’Allemagne et, pour un temps, a amené à Montpellier ses jolies  mélodies entre Blues, Rock and Folk. Enjoy !

ITW_MarKuz1                                                      Source : http://www.glattbuegler.de/kuenstler/markuz

Salut MarKuz ! Peux tu te présenter rapidement aux lecteurs de Montpellier City Crunch ?

MarKuz, enchanté! Voyageur, hard rider, râleur, europe-trotter, musicien.

Pourquoi avoir quitté l’Allemagne, ton pays natal ?

Il y a des autres choses à découvrir. Montpellier, c’est déjà assez intéressant.

C’est toi qui as choisi Montpellier ou c’est Montpellier qui t’as choisi ?

Je l’ai choisi à cause du son de nom! C’est joli.

Ta musique est un savant mélange de blues, de folk, de rock et de funk. Comment tu t’y prends pour composer une mélodie ?

Je peux même pas dire qu’est- ce que c’est « folk ». J’écoute ce qui me plaît, sans classifier le style, et tout ça m’ inspire sur ma mélodie.

On dit que tout artiste s’inspire d’autres artistes. Quelles sont tes références dans le monde musical ?

John Butler Trio, Ben Harper, Robert Johnson, Rage against the machine, Queen, Stevie Wonder, Rival Sons, Santana, John Lee Hooker…

Chant, Guitare, harmonica, percu … ça fait longtemps que tu pratiques ces instrus ?

J’ai toujours joué de la guitare électrique dans mon groupe zebranistic. Il y a deux ans que j’ai commencé avec la guitare accoustique pour mon programme solo.

La musique, c’est quoi pour toi ?

Ma façon d’être alternative, une raison pour bouger aussi. Je pense le but c’est pas de devenir connu ou riche, mais plûtot de toujours vouloir découvrir plus.

Qu’est ce que tu ressens quand tu joues dans la rue ou dans les bars musicaux ?

Je suis heureux de l’interêt des spectacteurs.

Ton conseil à un jeune artiste qui cherche à se faire connaître ?

Si ta musique te plaît, tu est fort. Si non, non. Ignore ce qui est à la mode, et pense à l’interpretation de tes morceaux et pas à ta virtuosité.

Ce que tu préfères à Montpellier ?

Le marché aux puces à la Mosson dimanche matin. On m’a réparé ma montre pour deux euros !

Tes prochaines dates de concert ?

Mon dernier concert était le 1er mai au Black Sheep. Maintenant je m’en vais en Allemagne et en Europe. Aurevoir Montpellier, et merci !

Merci à toi MarKuz, et bonne continuation !

Pour découvrir la musique de Markuz, c’est ici, ou là. 

 

Ps : L’interview est un peu courte, mais c’est que MarKuz ne maîtrise pas encore notre langue – si belle mais tellement compliquée.