ITW_Papilles&Papotes

C’est par hasard qu’on est tombés sur le sympathique blog Papilles&Papotes tenu par deux amoureux du goût et de la bonne cuisine, j’ai nommé Anne et David. Leur dada ? Nous emmener dans leurs découvertes et test gourmands à travers le Languedoc et la France – et ils ont toqué à toutes les portes ; restos, bars, salons de thés, épiceries, crèmeries et j’en passe…  Allez zou, petite interview !

Bonjour Anne ! Peux-tu te présenter rapidement pour les lecteurs de Montpellier City Crunch ?

Hello les amis, je m’appelle Anne, j’ai 41 ans et je suis quelqu’un de gourmand…une femme normale, quoi !

D’ou te vient cette passion pour le goût et la gastronomie ?

Je pense que j’ai toujours été « portée » sur la nourriture…à 5 ans, il parait que je voulais monter un restaurant avec ma tante…Dieu m’en garde, c’est bien trop difficile ! Mes grands-parents étaient bouchers à la Villette, mon oncle acheteur de fromages pour les Galeries Lafayette, mon grand-oncle ostréiculteur à Marennes, et il y avait pas mal de gourmets dans ma famille. On finit toujours pas tomber du côté où on penche !

Sur ton blog, tu dis qu’il faut «savoir sentir pour savoir goûter ». Pourquoi ?

Bravo, vous avez bien parcouru le blog ! Je suis une femme, donc j’ai toujours ce sentiment d’avoir besoin de me légitimer…toute blague mise à part, le goût, c’est surtout de la rétro-olfaction. Donc si on sait sentir, on peut parler correctement du goût. Comme il n’y a pas d’études pour être critique gastronomique, je pense qu’en plus de savoir écrire à peu près correctement, un odorat fin est important pour reconnaître les goûts et ensuite savoir vous les décrire.

Avec David, vous avez testé des restaus, des bars, des salons de thé, des épiceries, des crémeries, des brasseries, des crêperies, des auberges, des balades … du Languedoc et d’ailleurs. Qu’est ce qui vous motive à tester autant de choses ?

On n’a absolument pas de « plan », on sort pas mal, on va ici ou là à l’envie, comme je le répète souvent, comme un couple normal ! (je sais, le mot est à la mode, mais on est comme ça). Les lecteurs me donnent souvent envie d’aller dans tel ou tel endroit, et puis le WE on se balade, on prend des cartes de visite, on est curieux, on bouge quoi.

Quel est l’endroit qui t’a le plus surpris au cours de tes pérégrinations gourmandes ?

Je ne vais pas citer les restos catastrophiques dans lesquels nous sommes allés, ce serait leur faire de la pub… concentrons-nous sur les bonnes choses. Je dirais récemment la pizzeria Repalatin, car c’est hors-normes, et ça fonctionne ! C’est tout petit, les gens doivent manger à la même table sans se connaître, il y a tout qui est près à tomber du mur ou d’une étagère tellement c’est chargé, et ça a un charme fou !

Quels sont tes derniers coups de cœur culinaires à Montpellier ?

Le restaurant Au fil des saisons à Montpellier, délicieux, cuisine du marché et pas cher pour autant, la Crèmerie du Faubourg pour le choix et la gentillesse des filles, Le Père Simper pour la sélection de produits d’épicerie fine et le personnage haut en couleur qu’est Bernard-Eric…je continue ?!

Ton prochain test ?

La semaine prochaine je parle d’un restaurant à Aigues-Mortes et la semaine suivant d’un à Montpellier…j’ai toujours un temps d’avance !

 Merci beaucoup Anne et bonne continuation ! Retrouvez Anne sur le blog Papilles&Papotes ou sur leur page facebook