Il ne fera pas très chaud ce week-end mais ce n’est pas une raison pour rester enfermé chez soi. Alors voici  notre sélection de sorties !

Vendredi 22 Février

Vaudeville à succès écrit par Feydeau en 1894, « un fil à la patte » narre les déboires d’un aristocrate sans le sou souhaitant rompre avec sa maîtresse du moment afin de se marier avec une fille de baronne (c’est bien légitime). Sa couardise naturelle l’empêche d’annoncer la mauvaise nouvelle et il enchaîne les quiproquos au milieu d’une foule de personnages aux particularismes singuliers (surcharge pondérale non négligeable, halitose aigue, etc, etc,…). Tous les registres du rire sont explorés, du potache poilant au sarcasme méchant !
Plus d’infos : theatrejeanvilar.montpellier.fr – 20h00 – 5 à 15 euros

Le public propose des sujets, l’arbitre impose des contraintes. Ensuite, les « Improspectus » secouent fermement leurs méninges de troubadours du calembour pour muscler vos zygomatiques. Des idées à proposez ? Venez les faire partagez !
Plus d’infos : www.improspectus-montpellier.frhttp://lalaiteriebeauxarts.over-blog.com/ – La Laiterie des Beaux-Arts 21h00 – entrée libre

Comme son nom ne l’indique pas, « 13 Lunes » est une collaboration entre 4 musiciens languedociens plus connu sous le sobriquet alcoolisé de « Mezcal Jazz Unit » et l’indien d’Amérique Grayhawk Perkins(tribu Choctaw et Houma pour ceux que ça intéresse). Ils chantent en Mobilian un répertoire varié de compositions originales basées sur des chansons traditionnelles. A découvrir ! Rendez-vous à La Grande Ourse à 20h 30 (Boulevard des Moures – Villeneuve les Maguelone)

 Samedi 23 Février

Ouvrir « La Boite à Tuty » c’est la certitude d’un voyage temporel au pays du jazz manouche et des chants indonésiens, du swing des années 30 jusqu’au compositions plus actuelles de Stacey Kent ou Terez Montcalm. Des reprises de standards classiques parsemées de ci, de là, de compositions originales… Rendez-vous au Carré Rondelet Théâtre à 20h30 – 16.80 euros

Depuis 2002, le Festival « Montpellier à 100% » permet une libre expression aux artistes émergents ou confirmés. La 11ième édition ne déroge pas à la règle et vous propose un mælstrom de musiques actuelles, art numérique et cinéma d’auteur dans des salles permettant l’interaction entre le public et les artistes.
Plus d’infos : www.festival100pour100.com

Ce soir, le Festival passe par le Jam . Venez écouter la franco-américaine à gueule d’ange « Maïa Vidal », qui a tâté du punk sauvage avant d’évoluer vers une pop-folk plus onirique. La folk hispanisante de la franco-manchoise « Françoiz Breut » et l’electro-pop aérienne des franco-montpellierains de « Flou-Fantôme » clôtureront le set. 20h30, 16 euros.
Plus d’info : www.lejam.com

Quand une hôtesse de l’air dont le Qi se situe approximativement entre le pétoncle et la sole meunière se retrouve coincé sur un banc de sable avec un phallocrate velu misogyne au dernier degré, ça donne des étincelles et … « Love Crash », pièce humoristique à voir ce soir au Théâtre Le Point.
Plus d’infos : www.theatrelepointcom.net– 21h00, 12 à 15 euros

 

Dimanche 24 Février

Depuis sa création en 1976, « Uk Subs » ne cesse de plaider la cause prolétaire avec un punk rock radical tout aussi revendicatif quoique plus expressif qu’un discours d’Olivier Besancenot ou Nathalie Arthaud. Le rouge vif est à l’honneur au Secret Place et sera suivi du punk (presque) apolitique des Montpellierains de « Fuck Facts » et « TV Smith ». La lutte finale est-elle pour ce soir ? Réponse dès 20h00 (10 euros) au Secret Place

Curieux d’illustrer une exposition nommée « Signs of times » par une affiche montrant un squale menaçant flottant ventre en l’air entre deux eaux. Pourtant l’expo vous propose une vision métaphorique du siècle à travers les sculptures, céramiques, bronze, cires, peintures et dessins d’artistes reconnus. Rendez-vous au Carré Saint Anne, de 10h à 13h et 14h à 18h. 2, rue Phillipy – Montpellier

 Allez bon week-end à tous !