Cette semaine Montpellier City Crunch a testé pour vous pour le brunch de la Panacée…

Arrivée

2 mois depuis mon dernier brunch ! Pour célébrer comme il se doit ce retour aux fourneaux (aux fourchettes !), j’avais cette fois envie d’une atmosphère différente, plus artistique… Le brunch de la Panacée s’est imposé à moi comme une évidence.

Le café de la Panacée

Ce que j’aime à la Panacée c’est que, dès l’entrée, le cadre lumineux, spacieux et design me rend zen. Enfin juste 5 secondes. C’est en effet le temps qu’il m’a fallu pour me rendre compte que la salle (pourtant vaste) du café est pleine.

Cela m’a pris quelques minutes (montre en main) pour comprendre qui faisait quoi dans la salle au niveau du service ainsi que la procédure pour avoir une table. Il y aura de l’attente, sans doute une dizaine de minutes. Ma mère part faire le tour de l’expo et je fais le piquet de grue.

Découverte

Ravi d’être enfin assis à notre table, la serveuse nous explique le fonctionnement du brunch. Cette semaine nous avons le choix pour le plat salé entre couscous (COUSCOUS ! DANS UN BRUNCH !) et œufs brouillés, si mes souvenirs sont bons, car en fait je n’écoutais déjà plus la serveuse à ce moment là, obnubilé que j’étais par les légumes appétissants, les merguez au cumin et la semoule savoureuse…

Nous allons nous servir en boissons chaudes en libre-service d’un côté de la salle, puis en tartine, beurre et confiture de l’autre côté de la salle. Mais où sont les verres et les assiettes ? Dans (encore) un autre côté de la salle. C’est un peu comme les œufs de pâques mais en février : cela ravit mon côté explorateur J

Dégustant nos tartines et devisant gaiement de choses et d’autres, je me rends compte que la clientèle est plutôt jeune (20-30 ans majoritairement) et arrive en relativement large groupe : cela me rappelle le restau U. La cité universitaire à l’étage de la Panacée n’y est sans doute pas étrangère. En tout cas, pas de doute, c’est bien agréable ici!

A table !

J’admire l’originalité de ce brunch à l’arrivée de l’assiette-tablette-ardoise, jugez plutôt :

Le brunch "couscous" de la Panacée

Fourchettes à la main nous tranchons dans le vif ! Les légumes sont croquants et goûteux. La merguez légèrement épicée. La semoule se marie parfaitement avec le bouillon qui est servit dans un verre à part. Caché au milieu du mini tajine, une espèce de confit d’oignons, surprend et délecte nos papilles.

Mais ce n’est pas tout ! Il y aussi des carottes cuites tranchées avec du cumin à l’arôme si puissant qu’on ne sent pas du tout le goût de la carotte cuite (que j’abhorre) : surprenant.

Et on finit en fanfare avec une très bonne association salade d’orange/ grains de grenades – sucrée, croquant et frais – et un baklava riche en goût!

Le brunch de la Panacée en résumé :

L’organisation du café est ce qu’elle est mais une fois installé, vous pouvez faire confiance à la cuisine de la Panacée pour vous en faire voir de toutes les saveurs ! Sans oublier le cadre qui est très sympa 🙂

avis-mouette-5sur5

Et si vous êtes dans les parages : Visitez l’expo « Dernières nouvelles de l’éther » tiens !

Bonus : Après avoir raconté à vos amis/ collègues… que vous avez vu la nouvelle exposition à la Panacée, récitez leur cette phrase avec un air sérieux « À la frontière de la science, de la technologie et de l’imaginaire, l’Éther n’est plus un domaine inconnu se prêtant à des spéculations métaphysiques, mais un environnement invisible et paramétré dans lequel l’activité humaine se développe. ». Observez leur réaction : cela devrait être intéressant 🙂

Pratique : 

La Panacée : Page Facebook
Horaires : dimanche de 11h30 à 15h00 (pas de réservation)
Prix : 14 €
Adresse : 14 rue de l’école de pharmacie, 34000 Montpellier (Arrêt tram: Louis Blanc)
Téléphone : 04 99 63 45 68