Aujourd’hui, on va parler d’animaux

Ou plutôt de parc animalier, puisque je vous propose de m’accompagner pour une petite visite du Zoo de Montpellier.

LeSud m’avait maintes fois parlé du zoo de Montpellier avec des yeux mouillés de nostalgie, j’avais hâte de découvrir ce lieu et ses occupants.

Arrivés devant le Zoo, nous sommes agréablement surpris par l’entrée. Celle-ci a été refaite suite à l’aménagement de la serre tropicale. L’entrée historique a été conservée mais les nouveaux bâtiments apportent une touche de modernisme réussie. On passe le guichet excités comme des gamins.

Nous cheminons ensuite vers le bassin des loutres, vous savez ce petit animal mignon capable de faire craquer les personnes les plus insensibles. Mais siiiii, regardez.

Je m’attendais à voir une horde de gamins et des mamies émettre des « RRRoooooooooooh trop choupi » devant un plan d’eau joyeusement animé.

Déception. Un cube d’eau inerte encerclé par trois cailloux fait office de spectacle. Aucune bête à l’horizon.

Nous continuons notre chemin. Le décor se dégrade un peu. Un sol caillouteux à certains endroits fait office d’allée. Une fil de fer délimite la route.

Nous marchons beaucoup. Nous croisons quelques autruches qui semblent nous toiser avant d’atterrir à un carrefour encadré par plusieurs enclos dont celui de girafes.

Les grandes dames d’Afrique sont là à manger paisiblement de l’herbe déposée en hauteur. Leur enclos est relativement gros mais assez dénudé. Le tout donne une impression un peu triste. Un gamin lache « Maman, pourquoi les girafes elles sont en prison ».

En face on aperçoit des zèbres. Leur enclos semble similaire à celui des girafes : grand mais sans réel aménagement.

Nous ne nous laissons pas abattre pour autant.  Direction les ours !

Nous marchons le long d’un chemin encadré par des grands arbres. Nous marchons longtemps. TRES longtemps. Et puis nous descendons le long d’une petite allée qui serpente en contre bas. Nous croisons un maman avec une poussette bravant la montée et dégoulinant de sueur. Nous lui demandons si nous sommes dans la bonne direction elle répond oui entre 3 grandes respirations.

Nous arrivons enfin à l’enclos. Celui-ci semble ne pas avoir de limite. Hélàs aucun animal en vu. Tout ce chemin pour rien.

Nous nous consolons en apercevant une queue de lion dans l’enclos voisin avant d’entamer l’ascenssion retour.

Résultat de la visite : 3/4 des enclos vides, un sentiment de désolation et une marche interminable.

Et Qyrool, le Zoo est gratuit, tu vas pas te plaindre non plus ?!

Ok le Zoo de Montpellier est gratuit, mais quand on voit la piètre qualité des aménagements, je me demande s’il ne vaudrait pas mieux pour le confort des visiteurs et des animaux payer un droit d’entrée.

Le cadre est vraiment fabuleux, de nombreux zoos se damneraient pour avoir autant de place, je trouve dommage que tout ça ne soit pas un peu mieux exploité.

Et vous, vous en pensez-quoi ?